Performance. Le champion d’origine marocaine des arts martiaux mixtes (MMA) Youssef Zalal, qui se prépare pour son quatrième combat de 2020, n’envisage pas de faire une pause après son combat contre Ilia Topuria prévu ce samedi à Abu Dhabi.

« J’espère un (combat) de plus, mais nous verrons », a répondu Zalal qui a battu depuis février dernier successivement Austin Lingo, Jordan Griffin et Peter Barrett.

« Après le troisième (Barret), j’y ai réfléchi un peu », a-t-il dit au site spécialisé dans les arts martiaux mixtes « ufc.com » avant d’ajouter: « Mais après avoir repris l’entraînement, j’ai réalisé que j’étais jeune et c’est ce que j’aime vraiment faire. Il en faudra beaucoup pour m’empêcher de faire ce que je fais ».

L’enfant de Casablanca, qui a quitté le Maroc avec ses parents à l’âge de 12 pour s’installer aux Etats-Unis, a indiqué que sa mère l’avait mis au kickboxing au Maroc avant de découvrir les arts martiaux mixtes une fois au Colorado.
Mais Zalal n’a pas oublié ses années difficiles durant lesquelles il prenait un bus ou un vélo pour aller s’entraîner et manger un seul repas par jour.

A la question savoir s’il serait parvenu à ses résultats s’il était resté au Maroc, il a répondu: « Pour être honnête, probablement pas. J’aurais fait probablement du kickboxing ».

Cependant, selon le site ufc.com, cela ne signifie pas qu’il a renié ses racines. C’est tout le contraire, il sait, grâce à sa mère, qu’il est très suivi et apprécié dans son pays.

« Ils perdent la raison là-bas (au Maroc). Ils disent que c’est le meilleur combattant marocain que nous ayons jamais eu…Je suis très excité de savoir cet amour et ce soutien chez moi ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.