Casse-tête. L’Espagne envisage sérieusement le renvoi vers le Maroc de centaines d’enfants marocains présents illégalement sur son territoire, une situation qui a poussé les autorités espagnoles à renforcer sa coordination avec leurs homologues marocains pour mettre fin au phénomène des migrants mineurs.

Selon Hespress, Madrid a demandé à toutes les instances judiciaires et consulaires marocaines de recenser les mineurs marocains qui se trouvent illégalement en Espagne, y compris dans les villes occupées de Sebta et Mellilia.

L’administration espagnole, qui a relevé une baisse des vagues de migrants en provenance du Nord du Maroc, notamment, au cours des trois derniers mois, grâce au soutien financier et logistique qu’elle a apporté aux autorités marocaines, a exprimé sa préoccupation face au nombre croissant d’enfants marocains non accompagnés sur son territoire.

Selon Madrid, les données émanant des services de migration à Sebta et Mellilia font état de 296 demandes adressées par le gouvernement central aux autorités consulaires marocaines en 2019 et de 107 au cours du premier trimestre de 2020.

Ainsi, de janvier 2019 à mars 2020, quelque 403 demandes de rapatriement ont été adressées aux autorités marocaines par leurs homologues espagnoles.

+ A Ceuta et Melilla il y a 403 mineurs marocains non-accompagnés +

Toutefois, selon des sources officielles à Madrid, le Maroc est « resté silencieux et n’a donné aucune suite » à ces demandes.

Selon les statistiques de l’UNICEF, le nombre d’enfants marocains présents illégalement sur le territoire espagnol s’élève à 9.000 environ, soit 68% du nombre total de mineurs placés dans les centres d’accueil en Espagne.

La même source, citée par les médias espagnols, a indiqué que « les deux villes occupées enregistrent un afflux important de mineurs », appelant Madrid à activer l’accord bilatéral signé avec Rabat en 2007, afin de faire face à ce flux de migrants illégaux mineurs placés sous la protection des gouvernements locaux espagnols.

Les villes occupées de Sebta et Mellilia ont demandé au gouvernement central à Madrid le renvoi vers le Maroc de 403 mineurs marocains non accompagnés, mais « les autorités marocaines sont restées muettes et n’ont pas réagi à cette démarche », selon la presse espagnole.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.