Une équipe de chercheurs de l’Université britannique de Portsmouth a annoncé la découverte de plus d’un millier de dents de dinosaures qui prouvent que le « Spinosaurus », le dinosaure prédateur devenu célèbre grâce au film « Jurassic Park », était une des espèces qui vivaient dans les rivières.

Selon une étude menée par 6 chercheurs, dont les marocains Nizar Ibrahim et Samir Zouhri, publiée dans le magazine « Cretaceous Research », le Spinosaurus, qui mesurait 15 m de long et pesait 6 tonnes, était l’une des créatures qui vivaient dans l’écosystème « kem kem », dans le sud-est marocain.

Jusqu’à récemment, on pensait que les dinosaures étaient exclusivement des animaux terrestres, mais la publication, au début de cette année, des recherches scientifiques ont montré que le Spinosaurus s’adaptait aussi au mode de vie aquatique grâce à sa queue. En plus des recherches précédentes, de nouvelles études ont porté sur 1200 dents trouvées dans la zone de Tarda dans la région du Tafilalet, ce qui prouve la justesse de cette théorie.

+ Un animal qui passe la majeure partie de sa vie dans l’eau +

L’équipe de chercheurs ont collecté les restes fossilisés de dents d’un ancien lit de rivière dans la région de Tarda dans le sud-est du Maroc, et après leurs analyses, les scientifiques ont découvert abondamment de dents de Spinosaurus.

Selon David Martell, professeur de paléontologie à l’Université de Portsmouth, « cette recherche confirme que l’endroit où les dents ont été trouvées prouvent non seulement que ce dinosaure y a vécu mais qu’il y était également mort ».

Martell a ajouté que le grand nombre de dents découvertes, collectées dans le lit de la rivière, remontent à la préhistoire, révèlent que le Spinosaurus était là en grand nombre et renseignent sur son mode de vie aquatique.

‘ »Un animal qui passe la majeure partie de sa vie dans l’eau est plus susceptible de contribuer aux sédiments fluviaux que les dinosaures qui ne s’approchent du fleuve que pour boire ou se nourrir sur ses rives », a-t-il souligné.

Thomas Befor, étudiant en paléontologie de la même université, a indiqué que « les bassins fluviaux de la région de Kem Kem constituent une merveilleuse source de restes de Spinosaurus et ont préservé les restes de nombreuses créatures de la période crétacée, notamment les poissons-scies, les coelacanthes, les crocodiles, les reptiles volants et d’autres dinosaures qui vivent sur terre ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.