Justice. La chambre criminelle près la cour d’appel de Fès a décidé, mardi, de reporter au 30 mars prochain l’examen de l’affaire de l’assassinat de l’étudiant Mohamed Ait El Jid Benaissa, dans laquelle est poursuivi pour participation un des dirigeants du Parti jutice et développement (PJD), Abdelali Hamieddine.

Selon le site arabophone Hespress.com, la séance n’a duré que quelques minutes avant que le président du jury n’annonce le report du procès en raison de la pandémie de Covid-19 et l’infection par le nouveau coronavirus de deux membres du jury en charge de ce dossier.

Mohamed Mourabit du comité de défense d’Ait El Jid, qui a souligné le bien fondé de reporter le procès, a relevé que la décision de rejuger Hamieddine répond à « une exigence purement légale et de justice », soutenant qu’il existe de nouveaux éléments qui justifient de juger l’accusé pour « meurtre avec préméditation ».

Quant à Nabil Chikhi, membre du Secrétariat général du PJD et président du groupe PJDiste à la Chambre des conseillers, il a déclaré à Hespress que ce procès n’avait pas lieu d’être car un jugement définitif a déjà été rendu par la justice.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.