Une nouvelle affaire de pédophilie. Au nord du Maroc, et plus précisément à Larache un « un scandal » a éclaté au grand jour lorsque la sœur de l’une des victimes a déposé une plainte auprès des services de la police, il y a quelques jours, accusant un cinquantenaire d’avoir « abusé sexuellement » de son frère mineur.

Selon le site arabophone alyaoum24.com, la plaignante avait remarqué que son frère, âgé de 10 ans, se rendait souvent au domicile de l’accusé, sis à Ain El Mirad, à Larache.

Le jeune garçon a raconté à sa sœur que dès qu’il est entrait dans la maison du pédophile, ce dernier « lui montrait des films pornographiques et lui demandait de reproduire avec lui les mêmes scènes dans sa chambre à coucher », selon la même source.

In fine, il s’est avéré que le pédophile non seulement abusait de ses victimes mais les filmait aussi, ajoute le site.

+ Des CD de films pornographiques » et « des enregistrements de ses méfaits sexuels » +

Selon la même source la police judiciaire de Larache poursuit encore l’interrogation des victimes qui apparaissent dans les sex tapes trouvés chez le cinquantenaire.

Pour rappel, vendredi dernier, le procureur du roi près la cour d’appel de Tanger a décidé de déférer le pédophile devant le juge d’instruction, qui a ordonné son incarcération à la prison locale de la ville du Détroit.

Mohamed Belmehdi, président de la Ligue pour la défense des droits de l’homme au Maroc a indiqué dans une déclaration à Alyaoum24 que « le mis en cause aurait reconnu », lors de son interrogatoire par la police judiciaire, « avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs ».

Par ailleurs, les enquêteurs de la police auraient découvert « des CD de films pornographiques » ainsi « des enregistrements de ses méfaits sexuels » de l’accusé avec de nombreuses personnes de différents âges, dont des mineurs, souligne la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.