Alerte. La Lagune bleue (Merja Zerga) de Moulay Bousselham, à 120 km au nord de Rabat, est un espace écologique protégé par la Convention de Ramsar pour la protection des zones humides d’importance internationale, convention dont le Maroc est partie prenante depuis 1980.

Cette réserve naturelle est considérée comme une source de vie pour plus de 20.000 personnes qui vivent de la pêche, de l’agriculture, du tourisme et de l’élevage, et constitue une richesse naturelle pour la région.

+ Tout le monde a été surpris…+

Toutefois, selon le site arabophone alyaoum24.com, tout le monde a été surpris par le lancement par le ministère de l’équipement, représenté par la direction des ports, d’une opération de « réhabilitation » en « ouvrant une embouchure au niveau de la lagune en enlevant le sable » alors qu’elle est protégée par une convention internationale que le Maroc a ratifiée et ne relève plus du domaine public marin, mais plutôt de la compétence du Haut commissariat aux eaux et forêts.

De même, la convention, signée le 2 février 1971, stipule que tout changement dans les zones humides concernées doit être conforme à la convention internationale d’autant qu’il s’agit dans le cas présent de l’enlèvement du sable ce qui n’est pas sans menacer le site.

A souligner que les États parties à la convention Ramsar s’engagent à une utilisation rationnelle des zones humides afin de garantir le maintien de la biodiversité et le bien-être des populations locales et à réduire la pauvreté.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.