Flirt avec les barbus? Et pour cause, le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, a souligné l’attachement de sa formation à la démocratie, rejetant toute proposition d’un gouvernement constitué de technocrates.

Lors d’une émission télévisée, mercredi soir, sur 2M, Ouahbi, qui a critiqué l’action politique du Parti justice au développement (PJD) durant la crise sanitaire, a toutefois estimé que ce parti était comme tous les autres.

« Est-ce qu’ils (les PJDistes) ont fermé des bars? Quel danger ont-ils représenté pour l’Etat? Ils sont comme les autres, ils contribuent à la gestion de la crise dans des limites aux côtés de nombreuses institutions et forces, et c’est ça l’exception marocaine comme vous dites », a affirmé le dirigeant du PAM.

Il a, en outre, fait état de l’ouverture de son parti au dialogue avec le PJD, soulignant: « Je ne dis pas qu’il aime que nous traitons avec eux…, mais nous devons communiquer un minimum, notamment en ce qui concerne les constantes et les questions sociales ».

+ Moi, je ne crois pas aux technocrate +

Cependant, Ouahbi a critiqué la gestion par le gouvernement de la crise sanitaire de Covid-19, une gestion qu’il a qualifiée de confuse.

« Nous ne savions plus qui dirige, des villes sont annoncées comme étant fermées alors qu’elles sont ouvertes et des décisions nocturnes », a-t-il dit relevant que le gouvernement est constitutionnellement responsable, pas le comité de gestion avant d’affirmer sur un ton ironique: « les gens dorment la nuit et laissent l’un d’entre eux éveillé pour voir si une décision a été prise ».

Il a, par ailleurs, rejeté toute proposition visant à former un gouvernement de technocrates.

« Est-ce à dire que les partis comptent que des gens stupides? Cela n’a aucun sens, car les technocrates ne sont contrôlés par personne.

Nous ne leur demandons pas de compte à rendre…alors que les partis rendent des comptes au parlement », a dit le dirigeant du PAM.

Et d’ajouter: « Moi, je ne crois pas aux technocrates, celui qui est savant qu’il vient au parti et le dirige. C’est seulement maintenant, après 60 ans de gestion, que vous découvrez que les partis sont stupides ».

Concernant l’article 47 de la constitution, Ouahbi s’est dit opposé à son amendement, affirmant que « la constitution n’est pas un McDonald’s, dans lequel nous pouvons changer ce que nous voulons, ni la tailler sur mesure ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.