Le tribunal de première instance d’Ain Sebaa à Casablanca a reporté, mardi, au 17 septembre courant, le procès du fils du bâtonnier, Mohamed Ziane, du fils de l’avocat Abdelaziz Nouidi, et des autres accusés dans le dossier que les médias désignent par « l’affaire des masques ».

La séance de mardi a été marquée par les plaidoyers des avocats de la défense des 12 accusés et du ministère public relatifs aux procédures.

Dans une déclaration à alyaoum24, l’avocat Ali Ziane a indiqué que le collectif de défense de Nasreddine Ziane n’est pas serein après le refus du tribunal d’accorder à de dernier la liberté provisoire, estimant que son client est « arbitrairement détenu ».

Il a ajouté qu’à la fin de la détention préventive d’un mois de Nasreddine Ziane, il a été arrêté arbitrairement pendant 5 jours.

Le parquet général près le tribunal d’Ain Sebaa avait ordonné, en avril dernier, l’incarcération du fils de l’avocat Mohamed Ziane notamment pour escroquerie, contrefaçon d’une marque commerciale et distribution illégale de masques de protection sanitaire.

L’affaire a éclaté après une plainte déposée par une clinique privée de Marrakech affirmant qu’elle a été victime d’une escroquerie d’un réseau criminel.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.