L’Académie régionale d’éducation et de formation de la région (AREF) de Fès-Meknès a décidé jeudi de suspendre provisoirement le directeur de l’école Abdelkhalek Torres de Meknès suite à la photo échangée sur les réseaux sociaux montrant une classe bondée de dizaines d’élèves sans aucun respect du protocole sanitaire de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, notamment de distanciation physique.

Selon le site arabophone alyaoum24.com. la décision de suspendre provisoirement le directeur de l’école est une mesure provisoire dans l’attente des résultats de l’enquête ouverte à ce sujet par le ministère de l’éducation nationale.

Dans un communiqué, relayé mardi par l’agence MAP, l’AREF de Fès-Meknès a affirmé qu’après vérification de la véracité de la photo une enquête approfondie a été menée afin de tirer au claire cette situation exceptionnelle, déterminer les responsabilités et prendre les mesures nécessaires, notant que la direction provinciale de Meknès a dépêché une commission pour s’enquérir in situ de la structure matérielle et pédagogique de l’établissement en question.

Cette commission a relevé que l’établissement, se trouvant au quartier Marjane 2, n’a pas respecté la note ministérielle 20X039, en accueillant tous les élèves de la première, deuxième et troisième année du cycle primaire la matinée du 7 septembre, tandis que l’école n’est censée accueillir que 8 groupes avec une moyenne de 10 élèves par classe, soit la première année du cycle primaire la matinée, la deuxième l’après-midi et la troisième le lendemain.

Par ailleurs, l’AREF a précisé que l’école comprend 8 salles de cours, pour un total de 414 élèves, répartis en 15 classes et encadrés par 15 enseignants, soit une moyenne de 28 élèves par classe, en plus de deux assistants du directeur de l’établissement, soulignant que la structure physique et pédagogique de l’établissement permet, donc, d’établir un système de groupe, pouvant accueillir entre 11 et 15 élèves par niveau scolaire.

Pour rappel, la photo échangée sur les réseaux sociaux a provoqué une vague d’indignation au sein de l’opinion publique.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.