L’administration fédérale américaine a demandé aux gouverneurs des États fédérés de se préparer à ce qu’un vaccin contre le coronavirus soit prêt à être distribué d’ici le 1er novembre, a rapporté l’agence américaine Associated Press (AP).

Dans une lettre aux gouverneurs, datée du 27 août, Robert Redfield, directeur des Centers américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), a indiqué que les États recevront « dans un proche avenir » des demandes d’autorisation de McKesson Corp., qui a passé un contrat avec les CDC pour distribuer des vaccins dans certains milieux, notamment de santé et hospitaliers.

Les CDC « demandent urgemment » que les Etats fédérés fassent le nécessaire afin que les centres de distribution du futur vaccin puissent être « complètement opérationnels d’ici le 1er novembre 2020 », a écrit Robert Redfield dans sa lettre.

+ Un ou plusieurs vaccins disponibles pour nous en novembre, décembre +

Redfield a déclaré à Yahoo Finance que les responsables se préparaient « à ce que je prévois être la réalité, c’est qu’il y aura un ou plusieurs vaccins disponibles pour nous en novembre, décembre ».

Selon l’agence AP, plusieurs experts en matière de vaccination et de santé publique ont souligné que les essais de la phase finale des vaccins expérimentaux sont toujours en cours et sont au mieux à mi-chemin de ce processus.

De nombreux experts ont affirmé qu’ils ne comprenaient pas comment il serait possible de s’assurer de l’efficacité et de la sécurité des vaccins avant le 1er novembre.

Peter Hotez, doyen de l’école de médecine tropicale de l’Université de Baylor, s’est dit « très préoccupé » de savoir si la Food and Drug Administration autoriserait un vaccin avant de savoir s’il est sûr.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.