Le procès de l’ancien président soudanais Omar El-Béchir et 27 autres personnes accusées d’avoir pris le pouvoir par un coup d’État en 1989 a été une nouvelle fois reporté, au 15 septembre, a indiqué mardi le président du tribunal.

« L’audience est ajournée (…) au 15 septembre pour mettre en place les mesures » sanitaires contre le nouveau coronavirus, a précisé le juge environ 45 minutes après le début de l’audience.

Le début du procès a été retardé à plusieurs reprises depuis fin juillet.

Âgé de 76 ans, Omar El-Béchir, qui a été destitué par l’armée en avril 2019, risque, avec d’autres accusés, la peine de mort pour avoir renversé le gouvernement démocratiquement élu du Premier ministre Sadek Al-Mahdi il y a 31 ans, lors du troisième coup d’État depuis l’indépendance du Soudan en 1956.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.