Le Marocain, Yassine Ghallam, 34 ans, a traversé 26 pays africains avant d’atteindre la Jordanie, sa porte d’entrée de l’Arabie et du continent Asiatique en général.

Yassine Ghallam a entrepris son voyage de quatre ans, du Maroc à l’Arabie Saoudite pour y effectuer le Hajj, seulement comme une escale du tour du monde qu’il envisageait d’effectuer au début à pied.

Avec un sac de 26 kilos, Yassine Ghallam a entamé son voyage le 22 janvier 2017. Il a parcouru plus de 5.000 kilomètres, du Maroc au Sénégal, en six mois. A Dakar, il a finalement décidé d’acheter un vélo pour traverser le continent africain d’Ouest en Est.

Le voyage à travers l’Afrique

Le voyage africain a été marqué par la rencontre de personnes de plusieurs cultures, dont des tribus autochtones qu’il a considérées durant son voyage et ses séjours comme étant de sa famille.

Lors cette aventure, il a attrapé le paludisme sept fois en traversant le continent africain. Il a été heurté par une voiture et s’est fait voler son vélo. Cependant, malgré ses incident parfois douloureux, Ghallam a tenu bon et a poursuivi son chemin.

Ce jeune et ambitieux Marocain a traversé 26 pays africains avant d’atteindre la Jordanie, sa porte d’entrée en Asie.

« Le Yassine de 2017 n’est pas le même que le Yassine d’aujourd’hui, ma vision des choses est maintenant différente. La ville et le pays dans lesquels j’ai vécus ne peuvent pas me donner les réponses à toutes les questions cosmiques », a déclaré Yassine à un animateur de l’émission de télévision jordanienne « Youm Jadded ». Il a ajouté qu’il s’était également découvert lui-même et son énergie cachée.

Yassine Ghallam, qui travaillait comme électromécanicien au Maroc, a commencé son voyage avec 0 dollar en poche. Il a financé son voyage en occupant des petits boulots temporaires, notamment de traducteur, de cuisinier, de mécanicien, de laveur de vaisselles…

Le jeune Marocain avait à peine besoin d’argent lors de son voyage en Afrique. Le voyageur a indiqué au média égyptien « Sada Elbalad » qu’à chaque fois qu’il tentait de planter une tente, le chef d’une tribu africaine l’invitait chez lui. Yassine a saisi cette opportunité d’en savoir plus sur leur vie quotidienne et d’entendre leurs histoires.

L’aventurier marocain a également révélé qu’il n’avait dépensé que 300 dollars en Égypte en quatre mois en vendant des photos et des vidéos.

Il a, par la suite, traversé le golfe d’Aqaba en Jordanie et est entré en Arabie saoudite.

Du Maroc à l’Arabie saoudite: Yassine Ghallam surpris par l’accueil des gens

L’Arabie saoudite est le 28ème pays du voyage de Yassine Ghallam depuis son départ du Maroc. Jusqu’à présent il est dans le pays du Golfe depuis sept mois.

Suivant les traces du prophète Mohammed, qui s’est déplacé de La Mecque à Médine en l’an 622, Yassine Ghallam a également traversé le désert saoudien sur plus de 500 kilomètres.

L’intention de Yassine était de rester à Médine jusqu’à la saison du Hajj, mais l’épidémie de COVID-19 l’en a empêché. L’Arabie saoudite a imposé des restrictions au Hajj en n’autorisant qu’un nombre limité de pèlerins cette année. Pour cette raison, Yassine Ghallam n’a pu accomplir que la Omra et prévoit d’effectuer le Hajj l’année prochaine.

Lors de son séjour dans le sud de l’Arabie saoudite, certains fans saoudiens qui avaient suivi son périple ont réussi à rattraper le Marocain en voiture. Ils l’ont rencontré sur la route, où il se dirigeait à vélo vers sa tente.

Ils ont filmé leur interaction avec Yassine et l’ont invité à prendre un café. Ils ont exprimé leur admiration pour son courage et son dévouement. Ils lui ont offert une caravane dans laquelle il pourrait passer le reste de son séjour en Arabie saoudite.

Le groupe de fans lui a proposé de prendre en charge ses frais pour le pèlerinage de l’année prochaine ainsi que pour ses parents et son frère.

Yassine Ghallam a déclaré à ses fans sur YouTube qu’il avait prévu d’acheter un chameau en Arabie saoudite pour le reste de son voyage à travers le monde. Cependant, il ne peut le faire en raison de la pandémie de Covid-19.

L’objectif initial du jeune Marocain était d’effectuer un tour du monde en six ans avant que la pandémie n’ait remis en cause son plan, dont le Hajj à La Mecque. Il s’est engagé à immortaliser son voyage dans un livre sous le titre: « Un Marocain sur la route ».

*Article paru en anglais dans le site Morocco World News (moroccoworldnews.com)

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.