Incroyable mai vrai. Après une longue traversée de l’Atlantique, le message en bouteille qu’une écolière américaine de Greensboro avait jeté en mer plus d’un an auparavant, est tombé entre les mains d’un pêcheur marocain à près de 6.500 kilomètres de l’autre côté de l’Océan.

La jeune Vivian Byerly sait maintenant où sa lettre a atterri après avoir reçu dimanche dernier un message à ce sujet, a rapporté le site d’information « Winston Salem Journal ».

Le voyage de la lettre a commencé en avril 2019 lorsque Vivian et ses camarades de classe, aujourd’hui, en cinquième année, ont scellé des messages personnalisés dans des bouteilles en verre à jeter en mer.

Dans sa lettre la jeune fille a écrit son nom et qu’elle était en troisième année à l’école de Greensboro en indiquant aussi le nom et l’adresse e-mail de son institutrice ainsi que celle de son école.

« Si vous trouvez ce message, faites-le nous savoir », a écrit Vivian. Ses camarades de classe ont inclus le même appel dans leurs lettres, mais Vivian a personnalisé son message avec un dessin d’un bateau et d’une citation inspirante de son choix d’un auteur inconnu.

+ Le message a été découvert sur la Plage Blanche près de Guelmim, au sud du Maroc +

Les messages, enroulés et emballés dans des bouteilles en verre, puis jetés en mer faisaient partie d’un cours de leur institutrice de troisième année Susan Ferguson sur le puissant courant marin « Gulf Stream » qui passe au large des côtes américaines.

Dimanche, Ferguson a reçu un e-mail avec deux photos, l’une montrant une bouteille en verre sur une plage et l’autre un pêcheur à côté de son neveu, tenant une copie de la lettre de Vivian.

Le message en bouteille a parcouru près de 6500 km à travers l’océan avant d’être découvert sur la Plage Blanche près de Guelmim, au Maroc.

« Bien que nous espérions recevoir une réponse, nous savons que la probabilité que cela se produise était mince », a déclaré Ferguson dans un communiqué de presse de Greensboro Day School. « J’ai été surprise d’ouvrir mon e-mail pour trouver un message  avec des photos. »

Ferguson a indiqué qu’elle a été en contact avec les camarades de classe de Vivian, qui étaient ravis d’apprendre la nouvelle. Elle a dit que Vivian avait répondu à la famille du pêcheur et avait reçu une autre réponse.

Selon l’école de Greensboro, le neveu du pêcheur a dû traduire la lettre pour son oncle, y compris la citation avec laquelle Vivian l’a commencée:

« Soyez forts parce que les choses iront mieux », a-t-elle écrit. « Il est peut être orageux maintenant, mais il ne pleut jamais éternellement ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.