« Tel est pris qui croyait prendre », disait La Fontaine. Et pour cause, des migrants subsahariens ont pris discrètement Al Boraq pour Tanger dans une tentative de profiter de la période du « re-confinement » pour passer clandestinement vers l’autre rive de la Méditerranée. Mais les sécuritaires étaient à l’affût, selon le site arabophone Alyaoum24.

Ainsi, les forces de l’ordre ont arrêté, mardi à Tanger, une soixantaine de migrants subsahariens illégaux, immédiatement après leur arrivée en provenance de Rabat à bord du train à grande vitesse Al Boraq, affirme la même source.

A noter que les billets de ce train luxueux varient en moyenne entre 150 et 300 dirhams pour aller simple.

La même source a ajouté que les forces de l’ordre ont transféré l’ensemble de ces migrants vers un centre de jeunesse de la ville voisine d’Asilah en vue de les refouler vers Rabat.

La nationalité de ces migrants subsahariens n’a pas été révélée.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.