Police officers work at a check point in Casablanca, Morocco, Friday March 27, 2020. The Moroccan government allowed people to leave their home with a document issued by the local authorities and just for necessary activities such as shopping for food next to their home, going to work, purchase of medication, emergency, for treatment. The new coronavirus causes mild or moderate symptoms for most people, but for some, especially older adults and people with existing health problems, it can cause more severe illness or death. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)/MOR104/20087649479384//2003271904

Démenti catégorique. « L’information sur la prolongation de 48 heures du délai d’interdiction des déplacements de et vers des villes du Maroc est « dénuée de tout fondement », selon la MAP, qui cite « une source sure ».

La MAP, dans sa brève, ce lundi après-midi, n’a pas donné d’autres détails.

Il est à rappeler qu’un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé avait un indiqué la veille que « compte tenu de la hausse considérable, ces derniers jours, des cas de contamination à la coronavirus dans plusieurs préfectures et provinces du Royaume, « il a été décidé d’interdire, à compter de dimanche 26 juillet à minuit, les déplacements de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech ».

Ce lundi, le ministre de la Santé M. Aït Taleb a annoncé que la situation sanitaire est devenue « inquiétante » suite à une augmentation des « cas graves » et des « décès ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.