Par Ahmed El Wadih

Le constat interpelle à plus d’un titre. Des baltagias ont investi, jeudi, une rencontre de communication dans le quartier «Chabab» dans la préfecture de l’arrondissement de Aîn Chock pour s’en prendre à l’organisateur qui n’est autre que le coordonateur provincial du parti du rassemblement national des indépendants (RNI) dans la préfecture de Aîn Chock, Mohamed Chafik Benkirane.

Le comble est que ces « baltagias » (voyous) étaient mobilisés et instrumentalisés par un élu du conseil de l’arrondissement communal de Aîn Chock.

Ce dernier était monté sur scène pour donner l’exemple aux siens en s’en prenant avec une rare violence au coordonateur provincial du RNI à Aîn Chock et membre du bureau politique du parti de la Colombe.

Le pire a été évité de justesse grâce à l’intervention des jeunes du quartier «Chabab», qui étaient enthousiastes en échangeant à propos de leurs doléances quotidiennes et des questions liées à la politique de proximité dans leur préfecture.

La rencontre de communication initiée autour des projets sociaux et des infrastructures du quartier s’est ainsi débouchée sur un fait divers. Du coup, la police judiciaire de la préfecture est entrée sur la ligne.

Ainsi, l’agresseur a été conduit dans les locaux du commissariat où il a été auditionné, tandis que la victime a été évacuée aux urgences du centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd où les soins nécessaires lui ont été prodigués avant de rejoindre la permanence des services de la police pour déposer une plainte dans ce sens.

Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet compétent.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.