Drame. Décès accidentel, la semaine dernière, d’un travailleur enseveli sous les décombres d’une mine de charbon à Jerada a de nouveau provoqué la colère et des protestations dans cette cité minière, malgré l’état d’urgence sanitaire.

Selon le site arabophone Alyaoum24.com, les habitants de cette ville de l’Oriental a appris avec colère la mort de Mehdi Belouchi, la trentaine, qui travaillait dans une coopérative d’extraction de charbon, alors que son frère a été blessé dans l’effondrement de la mine.

+ Les habitants de Jerada lancent un appel au gouvernement d’El Othmani à la création d’emplois alternatifs +

Selon les sources du journal, de nombreux jeunes de la ville se sont déplacés vers l’hôpital régional pour connaître les circonstances de la mort du jeune homme où on leur a signifié que les investigations étaient toujours en cours afin de déterminer les causes de l’accident et savoir si le défunt était lié par un contrat de travail à la coopérative exploitant la mine en question.

Cependant, ils ont été surpris par l’enterrement du jeune mineur.

L’enterrement rapide de la victime a provoqué une vague de colère parmi les jeunes de la ville, d’autant plus qu’il y a deux ans un incident similaire avait déclenché un mouvement de protestation qui avait pris fin par l’arrestation de nombreux protestataires.

Les habitants de Jerada lancent un appel au gouvernement d’El Othmani, comme il y a deux ans, à la création d’emplois alternatifs aux mines de la mort.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.