La Coordination de Marrakech de la Fédération des associations des parents d’élèves des établissements d’enseignement privés a dénoncé les propos du ministre de l’éducation nationale, Saïd Amzazi, selon lesquels « l’abandon de l’enseignement privé ne doit pas être envisagé et au cas où il aura lieu cela signifie notre échec dans cette crise ».

Dans un communiqué, relayé par le site arabophone Hespress.com, la Coordination a rejeté l’appel du ministre aux élèves à ne pas rejoindre l’enseignement public, estimant que « l’éducation des enfants marocains relève de la responsabilité de l’État, car il est le garant du droit de tout élève qui le souhaite à passer à l’école publique ».

La Coordination a appelé « le chef du gouvernement à assumer sa responsabilité constitutionnelle et à interpeller le ministre concerné sur ces déclarations irresponsables contraires à l’esprit de la constitution pour ce qui est du droit à l’éducation ».

Pour rappel, le ministre de l’Éducation nationale avait déclaré que « l’école publique n’était pas prête à recevoir ce grand nombre (d’élèves), car cela remet en cause le système d’enseignement privé, qui fournit un service public aux Marocains, ainsi que les efforts déployés pour venir à bout des sureffectifs dans l’école publique ».

Un point de vue qui ne fait pas l’unanimité, heureusement!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.