Anniversaires. Au Maroc, la revue philosophique marocaine « Al Azmina Al Haditha » ( Les Temps Modernes ) a choisi pour son numéro double comme thème principal « Le bicentenaire de Karl Marx et la question de la liberté » et « Le centenaire de la révolution d’octobre et la question démocratique ».

Dans une déclaration à Article19.ma, Abdellah Belghiti Alaoui* explique que “le nouveau numéro comprend des articles en Arabe, Français et Anglais sur la Révolution d’octobre et ses influences sur le Monde arabe, l’émergence et l’évolution du marxisme au Maroc, la signification historique de la révolution russe et le sens du marxisme aujourd’hui”, et en plus d’une critique ontologique du présent en temps de la pandémie du Covid-19.

Un numéro unique en trois langues dans le Monde arabe, affirme-t-il.

« Ce numéro est consacré au bicentenaire de Karl Marx et le premier centenaire de la révolution d’octobre. Tous les articles proviennent des contributions à un colloque qui a été organisé en Tunisie en coopération avec l’Institut Rosa Luxemburg sur le centenaire de la révolution d’octobre auquel a participé Ismail Alaoui en tant que chercheur, et des documents d’une conférence qui a été organisée par la Fondation Ali Yata à laquelle ont participé des noms comme Abdellah Saaf et Ahmed Herzenni », précise Abdallah Belghiti Alaoui.

Pour rappel, le Parti communiste a été fondé au Maroc sous le protectorat français, en 1943, avec comme secrétaire général Léon Sultan, et puis rebaptisé Parti communiste marocain (PCM) après qu’Ali Yata en a pris la tête en 1945.

+ Le marxisme et le monde arabe n’est pas un sujet facile…+

Concernant les conférences organisées dans le monde arabe sur le bicentenaire de Marx et le centenaire de la Révolution d’octobre, il prévoit de rassembler et de publier dans Al Azmina Al Hadita tout ce qui a été dit lors de ces rencontres à l’occasion de la célébration de ces deux événements.

« Le marxisme et le monde arabe n’est pas un sujet facile. L’histoire du parti communiste irakien remonte à 1918, et le syrien à 1923, et il y a des expériences comme le Yémen du sud avec Abdelfattah Ismail lorsque pour la première fois les communistes sont arrivés au pouvoir dans le monde arabe, une expérience pionnière qui a été soutenue par toutes les forces progressistes du monde arabe et Aziz Bilal (du Parti du progrès et du socialisme) a contribué à l’élaboration de son premier plan quinquennal « , note l’auteur, estimant qu’il y a « un immense héritage qui était tombé dans l’oubli ».

Parmi les articles que découvriront les lecteurs dans le nouveau numéro figurent des contributions d’Ahmed Herzenni et de Abdellah Saaf, en plus d’un entretien avec Mohamed Ayad qui représentait avec Mohamed Manouni le courant marxiste au sein de l’Union nationale des forces populaires (UNFP) puis de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ainsi qu’un article de Trotsky en français sur la révolution d’octobre, une critique du livre de Trotsky par un marxiste des pays d’Europe centrale, un article comparant les révolutions française et bolchevique, et des articles de philosophes anglais et américains sur Marx et la question de la liberté.

A noter que la revue prévoit de consacrer son prochain numéro à « la philosophie de l’éducation et l’université comme horizon de la pensée », avec une réponse à l’article de l’académicien marocain Abdelilah Belkziz, dans lequel il a présenté des « révisions préliminaires » du marxisme, et une lecture des perceptions de certains partis politiques marocains relatives à la période post-Covid-19.

* Abdellah Belghiti Alaoui est inspecteur de philosophie à lEducation nationale, écrivain et chroniqueur et directeur de publication.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.