Non ce n’est pas de l’une de ses sorties fracassantes dont on va parler, ni de l’une de ses activités aux sein du gouvernement de Benkirane, mais d’un Eid assez mouvementé que la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social a passé.
Solidaire jusqu’au bout, Bassima Hakkaoui l’a été lors d’une bagarre impliquant son frère et un vieillard de 80 ans.
 Le quotidien  » Al Ahdat Al Maghribiya » rapporte, dans son édition de ce 9 octobre 2014, les faits qui se sont déroulés à Deroua dans la province de Berrechid. Se dirigeant vers la mosquée pour la prière d’Addohr, Idriss Riahi, un vieillard de 80 ans se fait arrêter par son voisin qui n’est autre que le frère de la ministre.
Le jeune homme, d’une trentaine d’années, aurait blâmé le vieux retraité à cause du bruit qui provient de son robinet et de la porte de son garage, ce qui l’empêchait de se reposer le soir. Incapable, dû à son âge, de produire les réparations demandées, le vieil homme a voulut quitter les lieux avant q’il ne se fasse agresser par son adversaire, qui l’aurait traîné à l’intérieur de son garage, écrit le quotidien.
Mais le vieillard ne fut pas la seule victime de cette violence. Apeurée à la vue de son grand-père gisant par terre, sa petite fille a aussi été agressée. On lui a délivré un certificat d’inaptitude de 20 jours tandis que son grand-père a été déclaré inapte pour une période de 21 jours.
 L’intervention des gendarmes a mis fin à ce drame auquel Bassima HAKKAOUI a assisté. » Al Ahdat Al Maghribiya » a essayé, à plusieurs reprises, de contacter la ministre pour avoir sa version des faits, mais en vain.
Reste à savoir si cette affaire sera menée en justice.

Article19

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.