Un geste symbolique envers l’Afrique. Le ministère français des Armées a publié, mercredi, un livret intitulé « Aux combattants d’Afrique, la patrie reconnaissante », afin d’inciter les maires de France à rebaptiser les rues, places et jardins publics à la mémoire des soldats africains ayant combattu pour la France, pendant la deuxième guerre mondiale.

La secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a remis l’ouvrage aux députés de la commission défense nationale et aux sénateurs du groupe d’études anciens combattants, lors d’une cérémonie organisée à l’hôtel de Brienne à Paris, a rapporté le journal Le Monde.

Le livret de 210 pages rassemble les parcours de 100 soldats africains issus des colonies françaises. « Morts pour la France, morts pour notre idéal, ces combattants méritent la reconnaissance pleine et entière de la Nation. », a écrit dans la préface Mme Darrieussecq.

Dans une interview accordée au journal Le Monde, Darrieussecq insiste sur l’importance d’honorer l’armée africaine. « Notre liberté, on la doit à nos alliés, à la résistance et à cette armée africaine. Cette diversité des combattants a permis la construction de notre pays. Il est important d’en être conscient et de les honorer. C’est vrai qu’il y a eu un manque de reconnaissance à l’égard de notre armée d’Afrique, mais il n’est pas trop tard. J’aimerais que les parlementaires soient aujourd’hui les ambassadeurs de cette mémoire auprès des maires et dans les territoires. »

Pour rappel, on estime que plus d’un million de soldats africains ont combattu aux côtés des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, notamment des Marocains. Ils constituaient les deux tiers de l’armée française en 1944, selon la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.