Fin d’un calvaire. Un dernier groupe de Marocains bloqués au Japon a quitté, mardi soir, l’aéroport international de Narita après avoir passé trois mois dans différentes villes nippones.

Le groupe des rapatriés est composé de cadres qui se sont rendus au Japon dans le cadre de sessions de formation de courte durée sous la supervision de l’Agence japonaise de coopération internationale et d’autres agences spécialisées, ainsi que de plusieurs citoyens ayant visité le Japon avant la suspension des liaisons aériennes et la fermeture des frontières en mars dernier.

L’ambassade du Maroc au Japon a pris en charge ce groupe de Marocains en termes d’hébergement et de soins de santé nécessaires en sus du transport à destination de l’aéroport.

Un premier groupe de citoyens marocains qui souffrent de maladies avait déjà quitté le Japon.

A rappeler que ces opérations, qui font suite au discours du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, devant la Chambre des conseillers annonçant le début de l’opération de rapatriement, se déroulent dans le droit fil de la stratégie globale mise en place au Maroc conformément aux orientations royales.

Quelque 30 vols ont été programmés entre les 21 et 27 juin pour le rapatriement de 4.644 Marocains bloqués dans 17 pays, dans le contexte de la pandémie du Covid-19.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.