Controverse. Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, a appelé Mohamed Amekraz, ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, et Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des Droits de l’homme et des relations avec le Parlement, à démissionner du gouvernement, pour ne pas avoir déclaré leurs salariés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Dans une déclaration au site arabophone Hespress.com, Ouahbi a indiqué que « l’enregistrement à la CNSS constitue un élément essentiel de la déclaration fiscale », soulignant que « la non déclaration constitue ainsi une évasion fiscale et un détournement de deniers publics, d’abord en matière de sécurité sociale puis au niveau fiscal ».

« J’exige leur démission, d’autant plus que le ministre d’État chargé des droits de l’homme supervise un département sensible », a affirmé Ouahbi ajoutant: « Ramid a présenté sa démission plus d’une fois comme réaction, alors pourquoi ne la présente-t-il pas maintenant, ou est-ce qu’il considère son acte comme non justifiant la présentation d’une démission et, selon lui, comme étant un acte normal? ».

+ « On ne peut pas accepter que des ministres volent des fonds publics » +

Il a souligné que « les cotisations sociales ne sont pas versées à des individus, mais à des institutions publiques, dont le rôle est de permettre aux personnes de bénéficier de certaines compensations », relevant que « ne pas déclarer des personnes ne constitue pas en soi leur vol, mais plutôt le vol de fonds d’une institution publique ».

« On ne peut pas accepter que des ministres volent des fonds publics et soient impliqué dans l’évasion fiscale, et je ne comprends pas comment ceci est possible et comment le ministre reste à son poste même s’il a commis deux délits, celui de l’évasion fiscale et celui de détournement de fonds publics », a souligné le secrétaire général du PAM.

Ouahbi a, en outre, indiqué que le groupe du PAM au Parlement a adressé des questions à ce sujet et de souligner: « nous avons discuté de la question et considérons que l’homme politique est responsable, qu’il doit rester responsable jusqu’au bout et être puni s’il commet des infractions et la sanction doit être pour manquement à la responsabilité politique ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.