Éclaircissement. L’Espagne rouvrira ses frontières avec le Maroc seulement en cas d’un accord réciproque autorisant les personnes transitant par l’Espagne à entrer sur le territoire marocain, a déclaré mardi la porte-parole du gouvernement espagnol, Maria Jesus Montero.

« Lorsque le Maroc le jugera bon, nous collaborerons avec eux pour établir des contrôles afin que ce transit de milliers de personnes (Marocains résidant en Europe) ne devienne pas un risque sanitaire », a affirmé Montero lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement.

Chaque été, des dizaines de milliers de membres de la communauté marocaine résidant en Europe transitent par le territoire espagnol pour traverser le détroit de Gibraltar et rentrer chez eux soit directement, soit via les villes occupées de Ceuta et Melilla. Une opération qui nécessite le déploiement supplémentaire par les deux pays des agents frontaliers pour faciliter l’opération de passage aux frontières et éviter les engorgements.

Le Maroc fait partie de la liste d’un groupe d’une quinzaine de pays considérés comme étant sûres par l’Union européenne. Les voyages entre l’Espagne et ces pays, qui comprennent l’Australie, le Canada et le Japon, mais pas les États-Unis, devront reprendre le 2 ou le 3 juillet, a précisé Montero dont les propos ont été relayés par l’agence Reuters.

La Chine et le Maroc sont provisoirement inscrits sur la liste, mais l’Espagne n’ouvrirait ses frontières qu’aux voyageurs en provenance de ces pays avec un accord de réciprocité en place, a souligné la porte-parole.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.