Au Maroc, 11 individus : un médecin, quatre infirmières et six clients, dont une mineure de 17 ans, ont été interpellés par la police de Marrakech pour implication présumée dans « la pratique courante d’avortement illégal, détournement de mineur, adultère et complicité ».

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que la préfecture de Sûreté de Marrakech avait reçu des plaintes sur une clinique qui s’adonne à la pratique de l’avortement illégal, ce qui a nécessité la notification du parquet compétent de ces éventuels crimes et l’ouverture d’une enquête préliminaire à cet égard.

+ Le médecin était âgé de 77 ans +

Cette intervention sécuritaire a permis l’interpellation d’un médecin âgé de 77 ans, propriétaire de la clinique, de quatre infirmières et deux femmes qui avaient par le passé subi des opérations chirurgicales clandestines d’avortement au sein du même établissement, ajoute la même source.

Elle note que les éléments du service préfectoral de la police judiciaire ont également interpellé une mineure, un homme qui entretenait avec elle une relation illégale, une connaissance de la mineure, ainsi qu’une femme enceinte, lesquelles effectuaient des analyses afin de subir un avortement similaire.

Huit des mis en cause ont été placés en garde à vue, alors que la mineure a été placée sous contrôle policier, fait savoir le communiqué.

Et d’ajouter que deux patientes ont été soumises à l’enquête préliminaire ordonnée par le parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer les circonstances entourant ces actes criminels.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.