Une mystérieuse campagne raciste prônant « la suprématie » arabe a été lancée sur Twitter visant à créer une tension entre Amazighs et Arabes dans les pays d’Afrique du Nord, notamment au Maroc et en Algérie.

Les auteurs de ces tweets « #Arabes », qui proviennent de comptes basés, selon le site moroccoworldnews.com, dans certains pays du Golfe, soutiennent que seules les populations de la péninsule arabique sont des Arabes.

« Les Arabes sont une race suprême et pas quiconque qui parle l’Arabe devient Arabe. L’arabisme est une race et pas seulement une langue, et les Arabes existent seulement dans la péninsule arabique », lit-on sur un tweet d’un compte sans visage.

+ Les gens de l’Afrique du Nord sont des berbères et n’ont absolument aucun rapport avec les Arabes +

Beaucoup de ces tweets dénigrent les dialectes arabes parlés dans les pays d’Afrique du Nord, qualifient les Amazighs de citoyens de seconde classe ou insultent les populations nord-africaines, soutenant que les Arabes proviennent seulement des « États riches ».

« Ils (Algériens, Marocains, libyens et Tunisiens) ne sont pas des Arabes (les Arabes sont dans la péninsule arabique), et je peux également exclure le Yémen.

Les gens de l’Afrique du Nord, etc …, ils sont berbères et n’ont absolument aucun rapport avec les Arabes. Ils ne parlent que l’Arabe et même leurs accents ne sont pas compris par les Arabes », tweet un internaute.

En réaction à ces tweets, de nombreux internautes ont critiqué cette campagne en la qualifiant de raciste alors que d’autres ont tweeté qu’ils étaient fiers d’être Africains et Amazighs et refusent de s’identifier aux Arabes.

Selon la même source, un examen plus approfondi de ces tweets montre qu’ils proviennent de comptes Twitter avec de fausses identités, relativement récents et avec peu de suiveurs et semblent provenir de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.