L’Etat-major de la Gendarmerie royale n’a pas tardé à réagir à « l’Incident de l’Oriental, » suite à la visite impromptue du député, Abdelaziz Aftati,  à la frontière maroco-algérienne. Le résultat des « courses », la mise au placard du Commandant de la région, Noureddine Benachir, sans parler de la colère de Benkirane et le gel des activités partisanes du dit-député du PJD.

Selon les sources du journal ‘’Al Akhbar’’, le Général Hosni Benslimane aurait procédé mercredi à des mutations pour remplacer le Commandant en question, rappelé à l’administration centrale, à Rabat.

Le colonel Zeriouhi, commandant de la gendarmerie maritime de Tanger, devait en principe remplacer le Commandant Benachir, du fait de sa compétence et son professionalisme, mais le haut commandement s’est ravisé à la dernière minute en raison des occupations de Zeriouhi qui assure des formations de haut niveau auprès des cadres de la Gendarmerie royale, souligne la même source.

Benachir aurait été remplacé par le commandant régional de la Gendarmerie royale de Taza, en raison de son ancienneté et son expérience en tant qu’adjoint au Commandant régional d’Oujda-Anjad.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.