À situation exceptionnelle, une décision exceptionnelle. L’Arabie saoudite pourrait limiter drastiquement cette année le nombre de pèlerins afin d’éviter une nouvelle explosion de l’épidémie du nouveau coronavirus après que les cas enregistrés dans le pays aient dépassé les 100.000, a rapporté lundi l’agence de presse Reuters citant des sources proches du dossier.

Quelque 2,5 millions de pèlerins visitent les sites les plus sacrés de l’islam à La Mecque et à Médine durant le hajj, un devoir pour tous les musulmans valides qui peuvent se le permettre. Les données officielles montrent que le hajj et le « petit pèlerinage » de la omra rapportent à l’Arabie saoudite quelque 12 milliards de dollars par an.

En mars dernier, Riyad avait demandé aux musulmans à travers le monde de suspendre jusqu’à nouvel ordre les programmes du hajj et de la omra.

Deux sources proches du dossier ont indiqué à Reuters que les autorités envisagent désormais d’autoriser « seulement un nombre symbolique » cette année de pèlerins, avec certaines restrictions comme l’interdiction des pèlerins âgés et l’imposition de contrôles sanitaires supplémentaires.

+ Autoriser jusqu’à 20% du quota régulier de pèlerins de chaque pays +

Avec des procédures strictes, les autorités saoudiennes pensent qu’il est possible d’autoriser jusqu’à 20% du quota régulier de pèlerins de chaque pays, a déclaré à Reuters une autre source proche du dossier.

Toutefois, certains responsables demandent toujours l’annulation du hajj, qui devrait commencer fin juillet, ont indiqué les trois sources.

Le bureau des médias du gouvernement et un porte-parole du ministère du hajj et de la omra n’ont pas répondu aux demandes de l’agence de presse.

Limiter ou annuler le pèlerinage exercera une pression supplémentaire sur les finances publiques saoudiennes touchées par la chute des prix du pétrole et la pandémie. Les analystes prédisent une grande récession économique cette année.

Le royaume saoudien a interrompu les vols internationaux de passagers en mars et a imposé vendredi un couvre-feu à Djeddah, où atterrissent les vols pour le hajj, après une explosion des cas d’infections dans cette ville.

En 2019, environ 19 millions de pèlerins ont effectué la omra tandis que le hajj en a attiré 2,6 millions. Un plan de réforme économique lancé par le prince héritier Mohammed bin Salman vise à augmenter la capacité de la Omra et du hajj à 30 millions de pèlerins par an et à générer 13,32 milliards de dollars de revenus d’ici 2030.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.