Position ferme. Le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, a participé, ce jeudi 4 juin, à la réunion Ministérielle du Groupe Restreint de la Coalition anti-Daesh.

La réunion a été co-présidée par le Secrétaire d’Etat américain, M. Mike Pompeo et le Ministre italien des Affaires étrangères, M. Luigi Di Maio. La réunion a connu la participation de 30 pays.

Dans son intervention, M. Bourita a attiré l’attention sur le fait que Daesh cherche à tirer profit de la situation créée par la pandémie de Coronavirus, pour tenter d’orchestrer son retour, en intensifiant des actes de violences observés dans plusieurs régions du monde, y compris au Sahel et en Afrique de l’Ouest. Dans ce sens, M. Bourita a appelé à redoubler d’efforts pour assurer la défaite globale et durable de ce groupe terroriste, en le privant à la fois du temps, de l’espace et des ressources nécessaires au soutien de ses actions violentes.

+ Le Maroc souligne l’importance d’endiguer la menace terroriste en l’Afrique +

Le Ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc a particulièrement souligné l’importance d’endiguer la menace terroriste en l’Afrique. Tout en relevant que les efforts collectifs de la coalition ont permis d’anéantir l’ambition territoriale de Daesh au Moyen Orient, M. Bourita a partagé avec les membres de la coalition l’évaluation que le Maroc fait de la situation sur le continent africain au cours des derniers mois.

Il a indiqué, notamment, que les combattants terroristes affiliés à Daesh en Afrique utilisent des armes sophistiquées – dont des drones, et nourrissent l’ambition de contrôler des communautés locales, tout en s’employant à attirer des combattants d’autres branches terroristes. Il a précisé, également, que les combattants terroristes affiliés à Daesh en Afrique étaient estimés à environ 6000 combattants et que le continent connaissait, aujourd’hui, une forte augmentation des attentats en Afrique centrale et au Sahel.

+ Soutien des Etats africains et à leurs mécanismes sous-régionaux de lutte contre le terrorisme +

En renouvelant le plaidoyer du Maroc pour une plus grande attention sur l’évolution de la dynamique terroriste en Afrique, M. Bourita a appelé à mobiliser davantage de soutien aux efforts des Etats africains et à leurs mécanismes sous-régionaux de lutte contre le terrorisme. À cet égard, M. Bourita a rappelé les conclusions issues des concertations tenues lors de la session régionale sur la menace de Daesh en Afrique, tenue à Skhirat, au Maroc, en juin 2018.

À l’issue de ses travaux, la Réunion du 4 juin de la Coalition anti-Daesh, a adopté une Déclaration ministérielle qui réaffirme, notamment, l’engagement des membres à coopérer dans tous les domaines d’action de la Coalition, afin d’assurer une défaite globale et durable de Daesh.

Cette réunion ministérielle du Groupe restreint de la Coalition anti-Daesh intervient dans la suite de plusieurs concertations antérieures, tenue notamment à Paris en juin 2015, à Rome en février 2016, à New York en septembre 2017, à Bruxelles en juillet 2018 et à Washington en novembre 2019.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.