Choc. De nombreux passants ont été choqués, dimanche à Tanger, en découvrant « la profanation » sauvage de la stèle commémorative portant le nom de l’avenue Abderrahman El Youssoufi, alors que la veille de nombreuses Tangérois y avaient déposés des bougies et des roses en hommage au défunt leader politique.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont exprimé leur dégoût en condamnant le ou les auteurs de cette profanation de la stèle, selon la même source.

« Je me suis réveillé en apprenant une catastrophe comme la plupart des Tangérois honorables… Je ne m’attendais pas à ce que l’ignorance, la rancune et la haine pousseront certains à profaner la stèle en mémoire du défunt leader, Abderrahman El Youssoufi, uniquement parce que l’homme a forcé le respect de tous à l’intérieur et à l’extérieur du pays, même au cas où nous soyons en désaccord avec lui », a écrit dans un post sur Facebook Mokhtar Laaroussi, un acteur associatif de Tanger, selon le site arabophone Hespress.com.

Et d’ajouter: « Il y a toujours parmi nous ceux qui essaient de tuer tout ce qui est beau et d’effacer l’identité d’un peuple tolérant et solidaire. El Youssoufi est vivant dans la conscience de tous les Marocains avec ses sacrifices et ses dons pour ce pays … Malgré l’intervention des autorités pour restaurer le souvenir tel qu’il était, la blessure ne guérira pas complètement.. Reposez en paix, il y a ceux qui poursuivront votre lutte, quoi qu’il arrive ».

« Ceux qui ont profané cette stèle dressée à la mémorial de Abderrahman El Youssoufi moins de deux jours après son départ à son dernier demeure ont également porté atteinte à tous les Marocains de toutes les couches sociales et de tous les groupes d’âge qui ont exprimé leur respect et leur amour inconditionnel au regretté », a souligné Bilal Marmid, journaliste et un critique de cinéma à la radio Medi1 de Tanger.

« Nous gardons le silence dans de nombreux cas et nous ne prêtons aucune attention aux actes ridicules de délinquants, mais le ou les auteurs de cet acte abominable doivent être punis. Nous avons appris que les morts tout comme les vivants ont droit à l’inviolabilité, et ceux qui ont aimé l’homme seront heureux de l’arrestation de l’auteur ou des auteurs de cette profanation », a-t-il ajouté.

+ Ce sont les mains de la trahison, qui ont bougé +

De son côté, Khalid Al Naimi, l’un des passants qui a photographié la stèle profanée, a écrit: « Ce matin à 9h12, alors que j’étais en route vers mon domicile, j’ai été choqué par cette scène dégoûtante de profanation du monument portant le nom de Abderrahman El Youssoufi, inauguré par le roi du pays Mohammed VI ».

« Ce sont les mains de la trahison, qui ont bougé, comme d’habitude à notre insu. Pourquoi toute cette rancune et cette haine? … Ils veulent salir cette stèle dédiée à un grand parmi les grands de ce pays… En réalité ils ne font que montrer leur haine devant la sympathie et l’honneur rendus à Abderrahman El Youssoufi que Dieu l’ait en sa sainte miséricorde », a-t-il souligné.

Pour leur part, les services de la commune de Tanger ont entrepris le nettoyage de la stèle.

Selon Hespress, une enquête a été ouverte par la police de Tanger afin d’arrêter le ou les auteurs de cette profanation.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.