Controverse. Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, co-auteur avec le constitutionnaliste Hassan Tarik, du livre « Article 473 », a estimé « anticonstitutionnel » le point de vue selon lequel le crise sanitaire de Covid-19 nécessite la formation d’un gouvernement constitué de technocrates pour sauver l’économie nationale.

« Ce qui est anticonstitutionnel n’est pas discutable », a déclaré Ouhabi au site arabophone goud.ma, soulignant que « la constitution du royaume définit les paramètres et la règle pour former le gouvernement, c’est une question tranchée ».

Selon lui, ceux qui appellent à un gouvernement « technocrate » dans le contexte actuel au Maroc, « n’ont pas lu la constitution marocaine ».

Pour rappel, ajoute l’avocat Ouahbi l’article 47 de la constitution stipule que « le Roi nomme le Chef du Gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des Représentants, et au vu de leurs résultats. Sur proposition du Chef du Gouvernement, Il nomme les membres du gouvernement. Le Roi peut, à Son initiative, et après consultation du Chef du Gouvernement, mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement. Le Chef du Gouvernement peut demander au Roi de mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement ».

Le même article souligne également que « le Chef du Gouvernement peut demander au Roi de mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement du fait de leur démission individuelle ou collective » et qu’à « la suite de la démission du Chef du Gouvernement, le Roi met fin aux fonctions de l’ensemble du gouvernement. Le gouvernement démissionnaire expédie les affaires courantes jusqu’à la constitution du nouveau gouvernement ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.