Un tribunal de Casablanca a décidé, ce mercredi, de poursuivre, en état de liberté sous action, Rafik Boubker pour « insultes » à la religion musulmane et « non respect du confinement », selon des sources judiciaires.

L’acteur Rafik Boubker a été placé mardi en garde à vue à la suite de la diffusion d’une vidéo dans laquelle il aurait tenu des propos injurieux envers l’Islam, notamment le rôle de la mosquée, du minbar et de l’Imam.

Dans une vidéo qui circulé sur les réseaux sociaux en ce début de semaine, le site Hespress.com, l’acteur casablancais « s’est moqué de certains rituels religieux… choses que nombreux internautes ont dénoncé avant qu’il ne soit convoqué par le parquet général. »

[مقطع الفيديو المذكور برز فيه رفيق بوبكر، في حالة غير طبيعية، رفقة بعض أصدقائه، يستهزئ بالمسجد والمحراب والإمام بنعوت مشينة.

وأثار التسجيل جدلا وغضبا كبيرا بين رواد مواقع التواصل الاجتماعي، حيث طالب الكثيرون بضرورة متابعة الفنان المغربي وفق الفصل 267 من القانون الجنائي، بينما التمس آخرون العذر له لأنه كان يتحدث في « ظروف غير طبيعية »
هسبريس

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.