L’audience aura lieu le 1er jour du déconfinement au Maroc. Le juge d’instruction de la première chambre à la Cour d’appel de Casablanca a ordonné, ce lundi 25 mai, « la mise en détention préventive » de Souleimane Raissouni à la prison d’Oukacha, en attendant l’enquête détaillée pour « son implication présumée dans un attentat à la pudeur, avec violence et séquestration », et ce, conformément aux articles 485 et 43 du code pénal, selon l’agence MAP.

Selon une source bien informée, indique la MAP, le mis en cause a été déféré lundi matin par la police judiciaire de Casablanca devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca qui l’a soumis, à son tour, au juge d’instruction de la même cour pour enquête au sujet de la commission d’un « attentat à la pudeur, consommé avec violence et séquestration, suite à une plainte déposée par une personne ».

Pour rappel, la quarantaine, Souleimane Raïssouni qui est le rédacteur en chef du journal Casablancais Akhbar Alyaoum a été interpellé vendredi par la police près de son domicile à Casablanca, suite à une plainte.

L’audience débutera le jeudi 11 juin 2020, ajoute la même source.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. bonsoir
    les employés les plus connus du journal (24 ) ils se sont donnés la parole , à manifester une sexualité très active , ils sont friands de s’envoyer en l’ai on a l’impression non?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.