Par Lahcen Haddad

Le paradoxe du retour à la normale après Covid-19 est qu’on va revenir à une nouvelle réalité, que le retour à la “normale” sera à une réalité réinventée, remodelée, voire augmentée…c’est un monde différent que nous léguera la pandémie à l’échelle planétaire ; le changement est irréversible ! La nouvelle réalité est inéluctablement différente ! Le choc sera de découvrir un monde autre que ce que nous avons laissé derrière nous quand nous avons entamé notre ruée vers la cave familiale !

Les gens rêvent de redémarrer, de reprendre leur rythme de vie comme avant ! Aller au Souk, au café, à la mosquée, au hammam, au restaurant ! Juste se voir avec les amis comme à l’accoutumée et se raconter des blagues ! Aller au ciné, voir une pièce théâtrale, se bousculer pour déguster un spectacle de Halqa à la plaza de la ville. Le plaisir de pouvoir se sentir libre, au moins pour flâner les boulevards et ne rien faire.

Mais c’est un Brave New World qui les attend ! C’est le “jour d’après”, The Day After, comme dans le fameux film sur le sinistre scénario de l’holocauste nucléaire. Le retour à la normale, n’aura de “normal” que le nom. C’est un “nouvel ordre normal” qui se dessine.

Les gens seront plus distants, plus solitaires, casaniers et en retrait ! Portant des masques, les gens se méfieront de l’acte social, de la proximité tant chère aux marocains et d’autres peuples, des bises sur les deux joues, voire quatre fois chez certains !

La notion du “New Normal” sera de mise au travail aussi ! Moins de réunions face à face ; plus de vidéo-conférences faisant ainsi le bonheur de Zoom, Skype, Microsoft Teams et autres ! Le télétravail s’imposera comme mode incontournable ! La digitalisation tout azimut, tant rêvée par les accros du virtuel et du futurisme technologique, deviendra la nouvelle réalité qui transformera irréversiblement l’organisation du travail.

L’homo “digitus” rentrera sur scène ! Gadgétisé, intelligence renforcée, émotion virtuelle, réalité augmentée, génomes modifiés, données stockées sur le Cloud…Informant les plateformes de Big Data, cette nouvelle créature est un datum, voire une série de data provenant de ses actions, ses émotions, ses mouvements, ses commentaires, ses “j’aime”…le tout répertorié, converti en langage “compréhensible” par des algorithmes…le résultat sont des signes, des symboles, des gestes, des comportements prévisibles ! Le bonheur des marketeers ! La prévisibilité ! Le geste social est finalement saisi dans sa trajectoire vers l’inconnu ! Le Big Data dévoile l’inconnu dans le temps !

C’est un monde avec moins de ressources, plus de chômeurs, plus de pauvres que nous laissera Covid-19, si jamais il décidera de nous quitter un jour ! Sinon on va devoir vivre avec la lourdeur de sa présence malvenue !

Mais c’est une vie de disette, de malheurs, de malaise social, voire politique qui nous attend ! Un nouveau mode de distribution s’impose ! Un meilleur partage, plus juste ! Redistribuer mieux ! Réduire l’écart entre les riches et les moins riches ! C’est le moment de le faire !

L’opportunité se présente rarement deux fois ! Les actions courageuses ne se font jamais au moment de prospérité, mais quand l’adversité bat son plein ! Comme disait Horace, “l’adversité a pour effet de susciter des talents qui, en des circonstances plus favorables, n’auraient pas éclos.”

Mais c’est pas plus mal ce recul ! La disette ! La diminution des ressources ! On a donné le temps à la terre de souffler ! On la dévorait sans merci ! On brûlait les forêts pour les fermes de soja ! On faisait exploser les roches souterraines pour extraire le pétrole ! On fait des puits à des centaines de mètres de profondeur pour pomper l’eau précieuse des nappes phréatiques ! On massacrait les rhinos et les éléphants pour leur ivoire ! On tuait les grizzlys et les léopards pour leur fourrure !

A-t-on compris ? Avons-nous bien saisi la leçon de la pandémie, du confinement, de la distanciation sociale, de la disette, de la pauvreté et du chômage qui montent ? Allons- nous redevenir plus humains, plus justes, plus humbles, plus modestes et plus en paix avec la nature et les autres créatures ?

Et si on consommait moins ! Et si on épargnait la terre et ses ressources pour les générations futures ! Et si on polluait moins, et si on accumulait moins de richesses ! Et si on payait plus de taxes ! Et si on bâtit une culture du partage ! Une économie de solidarité, durable et soutenable !

Ce monde nouveau que nous découvrirons après le confinement n’est pas un destin ! C’est une nécessité ! Un changement inéluctable ! Le mieux serait d’apprendre à s’adapter à ses règles !

Nous devons aussi changer pour pourvoir être au diapason du changement ! Changeons de méthode, de politique, de gouvernance, de style de vivre ! Les clefs sont l’humilité, la justice, le don, le pardon- -un monde solidaire, modeste, en paix avec la terre, le future et le passé ! C’est ça le nouvel ordre normal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.