Un besoin et une nécessité urgente. La crise sanitaire liée au nouveau coronavirus a eu pour effet sur les administrations marocaines une accélération du processus de digitalisation de ses services.

Le wali-directeur général des collectivités locales, Khalid Safir, a adressé aux agents d’autorité à travers le Royaume une correspondance révélant un plan, « zéro papier » de numérisation de tous les documents administratifs demandés par les citoyens et les entreprises, a rapporté Hespress.com.

Selon la direction générale des collectivités locales (DGCL), le ministère de l’Intérieur souligne que cette numérisation s’inscrit dans un plan stratégique pour la modernisation de l’administration marocaine, la simplification des procédures et l’amélioration de la qualité des services fournis aux citoyens et aux entreprises.

Dans sa correspondance, la DGCL appelle les walis et les gouverneurs à accélérer les chantiers de la digitalisation eu égard aux défis qui ont été posés par le nouveau coronavirus dont les restrictions des déplacements des citoyens afin d’éviter la propagation du Covid-19.

+ Mettre fin à la paperasse… gagner du temps +

En plus de la nécessité d’activer la numérisation des services fournis aux citoyens et aux entreprises par le biais des plateformes dédiées (plateforme état civil, plateforme documents, plateforme autorisations, plateforme réclamations et plateforme bureau d’ordre), le ministère de l’Intérieur appelle à la numérisation des transactions administratives des collectivités territoriales comme la gestion des budgets et tout ce qui se rapporte aux projets dans les provinces et les régions.

Safir a appelé les walis et gouverneurs ainsi que les responsables des administrations territoriales à veiller aux conditions de réussite des chantiers de numérisation déjà achevés et à venir, afin de mettre fin à la paperasse.

Dans sa correspondance, la DGCL souligne que le ministère de l’Intérieur généralisera, dans les prochains mois, les services numériques à toutes les régions qui n’ont pas encore digitalisé leurs services.

Le Ministère de l’intérieur avait lancé, il y a quelques mois déjà, le chantier de numérisation des registres d’état civil.

En avril dernier, le gouvernement avait adopté un projet de décret en vue d’établir le fondement juridique pour l’application du système informatique de l’état civil, l’échange électronique de ses données et l’attribution au ministre de l’Intérieur de la prérogative de conclure des accords concernant l’état civil au niveau national, sans toucher aux compétences centrales des présidents des conseils communaux -officiers d’état civil.

Il y a quelques jours, le ministère de l’Intérieur a imposé aux collectivités territoriales de mettre en place des adresses e-mail à la disposition des citoyens.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.