Controverse. Le secrétaire d’État américain Michael Pompeo a affirmé dimanche à Washington qu’il existe « d’énormes preuves » que le nouveau coronavirus est originaire du Wuhan Institute of Virology, un laboratoire en Chine.

S’exprimant sur la chaîne ABC, M. Pompeo a déclaré que « la Chine a un passif d’infecter le monde et un historique de gestion de laboratoires inférieurs aux normes ».

« Ce n’est pas la première fois que le monde est exposé à des virus à la suite de défaillances dans un laboratoire chinois », a-t-il dit.

+ Le parti communiste chinois s’est engagé dans un « effort classique de désinformation communiste » +

Par ailleurs, le chef de la diplomatie américaine a ajouté que le gouvernement chinois a fait tout ce qu’il pouvait « pour s’assurer que le monde n’apprenne pas au moment opportun » l’existence du coronavirus qui a déclenché une pandémie mondiale.

Selon M. Pompeo, le Parti communiste chinois s’est engagé dans un « effort classique de désinformation communiste » en faisant taire les professionnels de la santé et en destituant les journalistes pour limiter la diffusion d’informations sur le virus.

Il a fait observer que ces mesures avaient créé des « risques énormes » et mis en danger des centaines de milliers de personnes dans le monde.

L’administration Trump a blâmé la Chine à plusieurs reprises pour sa réponse tardive au coronavirus, affirmant que le pays n’avait pas fourni d’informations précises assez rapidement sur la gravité et l’ampleur de l’épidémie, des accusations rejetées en bloc par Pékin.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.