Une nouvelle approche. Un groupe d’experts allemands a proposé dans un rapport de conditionner l’octroi du permis de travail temporaire aux migrants africains en Allemagne par un dépôt d’argent en espèces afin de les encourager à retourner chez eux avant la fin de la validité de leurs visas.

Dans un rapport publié mardi dernier, le Conseil d’experts des fondations allemandes sur l’intégration et la migration (SVR) affirme que demander aux migrants africains un dépôt en espèces pour obtenir des visas de travail temporaires pour l’Allemagne, permettrait de réduire l’immigration illégale en provenance d’Afrique.

Selon les auteurs du rapport, une telle politique permettrait aux migrants africains de travailler pendant de courtes périodes en Allemagne, où ils pourraient acquérir des compétences, nouer des contacts et économiser de l’argent en même temps, ce qui les encouragera à retourner dans leurs pays à l’expiration de leurs visas et après avoir récupéré l’argent déposé.

« Un tel visa permettrait une immigration contrôlée de travailleurs sans qualifications. En même temps, ce serait un instrument de coopération avec les gouvernements africains », a indiqué au site « Schengenvisainfo.com » Panu Poutvaara du SVR.

Selon le rapport, un tel arrangement serait également bénéfique pour les pays africains, car les travailleurs migrants pourraient utiliser leurs économies en rentrant chez eux pour contribuer à l’économie de leurs propres pays.

+ Il y a un manque de compréhension de l’activité migratoire à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afrique +

La présidente du groupe d’experts, Petra Bendel a expliqué que la migration de l’Afrique vers l’Allemagne est très différente de l’image stéréotypée des migrants à la dérive en Méditerranée, soulignant qu’ils immigrent également à des fins professionnelles, pour recevoir une éducation et une formation, ainsi que pour des raisons familiales ou de mariage.

« Beaucoup ignorent le fait que les pays africains sont eux-mêmes souvent la principale destination de nombreux migrants. Certains de ces pays sont des leaders mondiaux en termes de nombre de réfugiés qu’ils accueillent », a affirmé Bendel.

Elle a ajouté qu’en Allemagne, et en Europe, il y a un manque de compréhension de l’activité migratoire à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afrique, et ce n’est qu’à travers un inventaire de la situation qu’il sera possible de modeler la migration ensemble au profit des deux continents.

Le groupe d’experts a appelé tous les pays de l’Union européenne, y compris l’Allemagne, à trouver de nouveaux moyens de coopération avec les pays africains en matière de migration.

Le SVR est un conseil consultatif interdisciplinaire d’experts qui recherche et fournit des conseils politiques sur les questions de migration et d’intégration en Allemagne.

Le rapport annuel 2020 analyse les mouvements migratoires en Afrique et de l’Afrique vers l’Europe et l’Allemagne. Il examine les causes de la migration en provenance de l’Afrique et analyse les conséquences que la migration peut avoir sur les pays africains d’origine.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.