Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Le Matin :

• L’état d’urgence sanitaire accélère le recours aux audiences à distance. L’état d’urgence sanitaire chamboule les modes de travail de nombreux secteurs, notamment celui de la justice et des différentes institutions judiciaires. Ainsi, le chantier de la numérisation de la justice se trouve accéléré par les conditions de cet état d’urgence, mais également en raison de la contamination par le nouveau coronavirus de plus d’une centaine de pensionnaires de la prison locale d’Ouarzazate, ainsi que d’un locataire de la prison locale de Ksar El Kebir. Dans ce contexte, nous explique Mohamed Khadraoui, magistrat à la Cour de cassation et chef de la division de la communication institutionnelle au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSP), le lancement du procès à distance de la part des magistrats s’insère dans le cadre des mesures entreprises par le Conseil. Selon lui, cette démarche participe d’une approche de concertation avec l’ensemble des intervenants dans cette conjoncture exceptionnelle.

• HCP: Le PIB national baisserait de 6,8% au 2ème trimestre 2020. Le Haut-Commissariat au Plan (HCP), qui vient de réviser ses prévisions, s’attend à une chute de la croissance de 8.9 points au deuxième trimestre 2020 par rapport à son évolution d’avant crise Covid-19. L’aggravation de la crise sanitaire pousserait les entreprises à limiter au maximum leurs besoins de financement, dans un contexte d’incertitude quant à la reprise de la demande. Le PIB global devrait ainsi régresser de 6.8% au deuxième trimestre 2020 en variation annuelle, prévoit le HCP. Par secteur d’activité, la croissance de la valeur Sioux agricole s’établirait à -4.2% au deuxième trimestre, alors que celle des activités non agricoles se replierait de 6.9%. L’Economiste :

• Visite technique : Gros risques de bouchon. Confinement oblige, les centres de visite technique sont fermés depuis mars dernier. L’état d’urgence ayant été prorogé jusqu’au 20 mai, un demi-million de véhicules, toutes catégories confondues, n’auront pas pu subir le contrôle technique. A la reprise, les centres de visite ne pourront pas absorber tout le flux de véhicules dont la validité du contrôle aura expiré pendant la période de l’état d’urgence. La Fédération des centres de contrôle technique vient d’alerter l’Agence de la sécurité routière, elle propose que le quota par ligne (entre 3 à 5 véhicules) soit augmenté pour activer la cadence.

• Cas de contamination: Prudence! La baisse du nombre des cas de contamination de ces derniers jours est, certes, positive, mais il n’y a pas vraiment de quoi jubiler. En regardant l’historique du nombre d’infections, l’évolution reste très erratique. Pour la mathématicienne, spécialiste de l’intelligence artificielle, Hajar Mousannif, cette semaine est décisive. Si la baisse se maintient sur au moins une semaine, nous pourrions « peut-être » espérer un début d’inversement de tendance. Cela dit, rien n’est acquis d’avance! Gare aux faux espoirs, la prudence reste de mise.

Aujourd’hui le Maroc :

• Coronavirus: Aucun cas enregistré dans les établissements pénitentiaires, à l’exception des cas des prisons de Ouarzazate, de Ksar El Kébir et de l’Oudaya. La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé qu’à l’exception des cas relatifs aux prisons de Ouarzazate, de Ksar El Kébir et de l’Oudaya, aucun cas d’infection au coronavirus n’a été enregistré dans les différents établissements pénitentiaires du Royaume, précisant que tous les échantillons prélevés chez les fonctionnaires, les détenus et les employés des entreprises de restauration étaient négatifs. Concernant la région de Casablanca-Settat les résultats des analyses effectuées sur les détenus et les fonctionnaires de tous les établissements pénitentiaires de la région étaient négatifs, a indiqué la DGAPR dans un communiqué.

• Covid-19: Africa50 fait don de 2,5 MDH au Fonds spécial. Africa50, la plateforme panafricaine d’investissement dans les infrastructures, basée à Casablanca, a annoncé une contribution de 2,5 millions de dirhams (MDH) au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Covid-19, en vue de soutenir les efforts du pays dans sa lutte contre la pandémie. Ce don intervient dans le cadre de l’Initiative de Soutien à la Riposte du Covid-19 lancée par Africa50 et à travers laquelle l’institution alloue une contribution d’environ 8 MDH, afin de soutenir les efforts des pays africains pour endiguer la propagation du virus et réduire son impact, a indiqué un communiqué de la plateforme panafricaine.

L’Opinion :

• Covid : 100.000 emplois menacés. 100.000 emplois pourraient disparaitre, suite aux difficultés enregistrées par les entreprises, du fait du recul de plus de 50% de leurs chiffres d’affaires. C’est l’un des résultats préliminaires d’une enquête menée par la CGEM. Si tous les secteurs, sans exception, ont subi de plein fouet les conséquences de l’état d’urgence, ceux du tourisme, du textile, de la promotion immobilière, des industries culturelles et créatives et des médias sont les plus touchés.

• Le CNC et le CNAEM reportés. Le ministère de l’Education nationale a annoncé le report du Concours national commun (CNC) et du Concours national d’accès aux écoles de management (CNAEM), réservés aux étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), initialement prévus entre le 18 et le 30 mai 2020. Cette décision intervient après la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 20 mai, dans le cadre des mesures préventives prises pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), précise le ministère dans un communiqué. Les nouvelles dates de ces examens seront annoncées ultérieurement à travers les canaux de communication institutionnels habituels, ajoute-t-on de même source.

Al Bayane :

• Marchés/Ramadan: hausse relative de la demande et prix stables. La demande a connu une augmentation relative à la veille et pendant les deux premiers jours du Ramadan, sans toutefois égaler les niveaux habituels de cette même période de l’année précédente, a indiqué la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix, réunie lundi. « Les informations disponibles chez les différents départements ministériels font état d’une augmentation relative de la demande à la veille du ramadan et pendant les 2 premiers jours, sans toutefois égaler les niveaux habituels de cette même période de l’année précédente », selon un communiqué du département des Affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration.

• L’OCP contribue au développement de la filière du quinoa. Le Groupe OCP Site Gantour contribue, à travers son programme « Act4Community » au niveau des provinces de Rehamna et de Youssoufia, au développement et à la commercialisation du « quinoa », en tant que culture alternative d’une grande valeur ajoutée et un produit ayant des caractéristiques nutritives importantes et des bienfaits sur la santé, ainsi que des perspectives industrielles prometteuses. Un communiqué de l’OCP indique qu’à l’instar de l’action menée par le programme « Act4Community » pour la mise à niveau du travail coopératif et la promotion de la commercialisation des produits de terroir qui distinguent les coopératives à Youssoufia et à Rehamna, ledit programme a procédé également au soutien des coopératives féminines qui cultivent le quinoa et œuvré à faciliter l’accès de ce produit aux institutions sociales et espaces commerciaux du Groupe. Akhbar Al Yaoum

• « L’Economie nationale n’est pas à l’arrêt ». Le ministre de l’Economie et des Finances a relevé que, malgré les effets néfastes de la crise sanitaire sur l’activité économique, l’économie nationale ne s’est pas totalement arrêtée. Plusieurs branches d’activités ont maintenu leur dynamisme comme notamment l’industrie extractive, agroalimentaire, les télécommunications et les services financiers. Ces secteurs représentent 41% du PIB non agricole. Intervenant, en séance plénière à la Chambre des représentants, le ministre a noté que si on y ajoute les administrations publiques, ce niveau monte à 53% du PIB non agricole. La vision sera plus claire avec le développement de la crise au cours des jours ou des semaines à venir, après la levée de l’état d’urgence sanitaire, a-t-il ajouté.

• Environnement: Pas de rejet d’eaux usées dans le milieu naturel à Kénitra . Le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement, département de l’environnement, a démenti les informations publiées sur les réseaux sociaux selon lesquelles des eaux usées d’un projet immobilier auraient été rejetées dans le milieu naturel à proximité de l’embouchure de l’Oued Sebou. Dans un communiqué, le ministère a tenu à apporter des éclaircissements sur le sujet en affirmant que les travaux, objet de la photo accompagnant l’article en question, concernent la construction de la conduite des eaux pluviales et non des eaux usées. Ces travaux exécutés entre 2016 et 2017, ont été supervisés par la Régie autonome de distribution de l’eau et de l’électricité de Kénitra (RAK), dans le cadre d’un projet immobilier au niveau de la commune de Mehdia, qui dispose d’un réseau d’assainissement de type séparatif (eaux pluviales séparées des eaux usées), précise la même source.

Al Alam:

• « Un déconfinement précipité serait fatal ». La situation pandémique au Maroc reste maîtrisée, grâce aux mesures préventives entreprises par le Royaume sous Hautes Instructions Royales et grâce aux efforts du personnel soignant, a assuré le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. Le ministre, qui s’exprimait dans un entretien accordé à la première chaîne « Al Aoula », a noté, en revanche, que personne ne peut prévoir l’évolution de la pandémie, soulignant qu’il est peu rationnel d’évoquer le déconfinement dès maintenant car il s’agit d’étudier la situation pandémique avant de décider de lever l’état d’urgence sanitaire, qui peut être une décision fatale.

• E-learning : Le Maroc signe un accord avec le British Council . Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (département de l’Enseignement supérieur) et le British Council ont signé, vendredi à Rabat, une convention de coopération portant sur l’enseignement à distance de la langue et de la culture anglaises. Cette convention vise à soutenir les initiatives du ministère et des universités en matière d’enseignement à distance, ainsi qu’à développer les compétences des étudiants dans l’apprentissage de la langue anglaise en tant que troisième langue étudiée à l’université après l’arabe et le français. L’émission éducative télévisée, composée de 10 épisodes pour une durée de 30 minutes chacune, sera diffusée à raison de deux épisodes par semaine, tandis que l’émission radiophonique se compose de sept séries de 20 épisodes chacune.

Al Massae:

• Benchaâboun: L’utilisation de la LPL n’affectera pas la dette. L’utilisation par le Maroc de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) pour le tirage de trois milliards de dollars n’affectera pas le niveau de la dette publique, a affirmé lundi à Rabat le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. « Ce montant n’affectera pas le niveau de la dette publique, ce qui constitue une nouvelle sans précédent dans les relations financières du Maroc avec le FMI », a-t-il déclaré lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants consacrée aux mesures financières et économiques prises pour faire face à la crise du Covid-19.

• Produits alimentaires: 36 infractions constatées durant les deux premiers jours du Ramadan. Les interventions des commissions mixtes provinciales et locales, menées durant les deux premiers jours du mois de Ramadan ont conduit à la constatation de 36 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires. Ces interventions ont concerné environ 1.800 points de production, de stockage et de vente en gros et au détail, a indiqué lundi le département des Affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité.

Al Ahdath Al Maghribia:

• Confinés, les syndicats restent mobilisés . Plusieurs centrales syndicales s’apprêtent à fêter vendredi prochain la fête du travail, marquée cette année par la mise en place de l’état d’urgence sanitaire. Loin d’être découragée par le confinement, la CDT est fortement mobilisée sur les réseaux sociaux. Elle a, en effet, annoncé que le discours du 1er mai sera diffusé sur sa page Facebook. A cette occasion, le syndicat exige le retour de tous les travailleurs en arrêt temporaire de travail à cause de la suspension des activités de leurs entreprises et la préservation de tous leurs acquis sociaux. De son côté, la FDT commémore cette fête sous le signe « la solidarité, une condition de citoyenneté et d’une économie juste, fédératrice et solidaire ». L’UMT a exhorté, dans son « Appel du 1er mai », les autorités à garantir le respect des droits et des libertés syndicales et ouvrières, mettant en garde contre les patrons qui pourraient profiter de cette crise pandémique pour se débarrasser des ouvrières et ouvriers.

• ISADAC: Cellule de soutien à distance au profit des étudiants et des cadres . Une cellule de conseil et de soutien psychologiques à distance a été mise en place par l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle (ISADAC), au profit de ses étudiants et de ses corps professoral et administratif. Initiée en partenariat avec le Centre marocain de recherches, d’études et d’orientation de l’enfance et de la famille, cette cellule d’écoute et d’assistance est composée de deux psychologues bénévoles, qui accorderont des séances téléphoniques privées pour les étudiants, les professeurs et l’équipe administrative du lundi au vendredi, de 14h à 16h, indique lundi un communiqué de l’ISADAC.

Bayane Al Yaoum :

• Les États-Unis fournissent des équipements de protection à l’Institut national d’hygiène de Rabat. L’ambassade des États-Unis d’Amérique au Maroc a transféré, par l’intermédiaire du bureau de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), un stock d’équipements de protection individuelle aux techniciens des laboratoires de l’Institut national d’hygiène de Rabat. Selon un communiqué de l’ambassade des États-Unis au Maroc, « cet approvisionnement sert directement à la protection des travailleurs marocains de la santé, aux premiers rangs de la lutte contre le nouveau coronavirus, en les aidant à poursuivre les tests et le dépistage du Covid-19, équipés des protections adéquates et suffisantes ». Ce transfert d’équipements s’inscrit aussi dans le cadre de l’étroite coopération, de plus de sept ans, entre la DTRA et le gouvernement du Maroc, visant « à sauver des vies et à atténuer les menaces, afin de préserver la sécurité de nos deux pays », indique le communiqué.

• Assurance automobile: fin de la période de prorogation automatique à compter du 30 avril 2020. La période de prorogation automatique des contrats d’assurance automobile qui ont expiré depuis le 20 mars dernier prendra fin à compter du 30 avril 2020, a indiqué la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR). « La prorogation automatique arrivant à échéance le 30 avril, les véhicules devront être valablement couverts par une assurance valide à compter du 1er mai », précise un communiqué de la Fédération, ajoutant que les assurés qui feraient le choix de ne pas renouveler leur contrat à compter du 1er mai demeureraient redevables de la prime relative à la période allant de l’expiration de leur contrat au 30 avril. La FMSAR rappelle que pour permettre à ses assurés de respecter le confinement objet de l’état d’urgence sanitaire, ses entreprises membres avaient pris la décision de proroger les contrats d’assurance automobile qui arrivent à échéance entre le 20 mars 2020 et le 30 avril pour permettre aux assurés de les renouveler selon un délai exceptionnellement large fixé au 30 avril.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Casablanca: Le chiffre d’affaires des pharmacies en baisse. A cause de l’état d’urgence sanitaire, la grande majorité des pharmacies à Casablanca a enregistré des baisses allant de 40 à 60% de leurs chiffres d’affaires. « Cet état de fait s’explique, d’une part, par l’attitude des citoyens qui se sont précipités à s’approvisionner en médicaments avant le début du confinement sanitaire et, d’autre part, par les retombées négatives de la crise pandémique sur la situation socio-économique du pays et le pouvoir d’achat des Marocains », explique Dr. Oualid El Omari, président du syndicat des pharmacies d’officine de la Wilaya du grand Casablanca.

• La croissance économique serait amputée de 8,9 points au 2ème trimestre 2020. La croissance économique nationale serait amputée de 8,9 points, au deuxième trimestre 2020, par rapport à son évolution d’avant crise Covid-19, au lieu de -3,8 points prévu au 07 avril, selon le Haut Commissariat au Plan (HCP). Cette baisse représenterait une perte globale potentielle d’environ 29,7 milliards de dirhams (MMDH) pour la première moitié de 2020, au lieu de 15 MMDH prévue au 07 avril, précise le HCP qui vient de publier une mise à jour de ses principales prévisions trimestrielles pour les six premiers mois de l’année 2020. « Depuis la publication de notre précédent communiqué, les perspectives de croissance pour l’économie mondiale ont été révisées à la baisse, en raison de la propagation de la pandémie du covid-19 et du prolongement des périodes de confinement dans plusieurs pays », explique le HCP, relevant que dans ces conditions, « notre prévision de la croissance de la demande étrangère adressée au Maroc a été révisée à la baisse, pour atteindre -12,5% au deuxième trimestre 2020, au lieu de -6% prévu au 07 avril, suite au fléchissement attendu des importations des principaux partenaires commerciaux du Royaume ». Rissalat Al Oumma :

• Des audiences à distance dans 37 établissements pénitentiaires. La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a décidé d’interdire provisoirement le transfert des détenus, pendant au moins un mois, vers les différents tribunaux du Royaume et de coordonner avec l’autorité judiciaire compétente sur la tenue des audiences à distance et ce, dans le cadre du renforcement des efforts pour contrôler les sources potentielles de transmission de l’infection par le coronavirus (Covid-19) au milieu carcéral. En vertu de cette décision, les audiences à distance se tiennent dans des circonstances appropriées, selon des sources du journal, notant que près de 37 établissements pénitentiaires ont tenu des audiences du genre au profit de 476 détenus.

• Témara: Un multirécidiviste déféré devant la justice pour falsification de documents officiels, escroquerie et usurpation d’identité. La brigade de la police judiciaire du district provincial de sûreté de Témara a déféré, lundi, devant le parquet compétent, un individu âgé de 53 ans pour son implication présumée dans la falsification de documents officiels, l’escroquerie et l’usurpation d’identité. Les services de la sûreté nationale, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), avaient interpellé le suspect aux multiples antécédents pour escroquerie après avoir utilisé un document d’identité et un passeport falsifiés pour louer deux appartements, indique un communiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que l’enquête menée par les services de sûreté a révélé que le document d’identité appartenait à une personne condamnée dans une affaire pénale et que le passeport a été acquis auprès d’un individu impliqué dans une affaire de vol par enlèvement. L’utilisation de ces documents d’identité falsifiés avait pour but d’échapper à la poursuite sécuritaire, car il faisait l’objet de trois avis de recherche de la part des services de la sûreté nationale et de la Gendarmerie Royale de Tétouan, dans des affaires liées à l’organisation de l’immigration illégale et à l’escroquerie.

Assahraa Al Maghribiya :

• UM5: 8.480 contenus pédagogiques numériques fournis. L’université Mohammed V (UMV) de Rabat a affirmé avoir fourni jusqu’à aujourd’hui 8.480 contenus numériques, via son portail électronique et celui des établissements qui en relèvent, soit près de 90% des contenus et références pédagogiques prévus pour ce semestre. Compte tenu des efforts déployés par le corps enseignant et les équipes administratives et techniques, l’université Mohammed V a pu progressivement fournir un important arsenal de ressources numériques et audiovisuelles, ainsi que de nombreux supports pédagogiques à ses étudiants, leur permettant de poursuivre leur formation dans les meilleures conditions, souligne l’UMV dans un communiqué. Ainsi, l’université qui totalise près de 8.480 contenus numériques relève que plus de 70.000 étudiants utilisent quotidiennement les plateformes d’enseignement à distance élaborées à cet effet.

• COVID-19: Des drones à Témara pour veiller au respect des mesures préventives. Le groupement des ingénieurs géomètres topographe « Beti », en collaboration avec les autorités territoriales et la Sûreté nationale, a lancé, à Témara, des drones pour veiller au respect de l’état d’urgence sanitaire. Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, « Beti » a proposé de déployer des drones dans la ville de Témara pour s’assurer du bon respect des mesures de confinement, notamment l’interdiction des déplacements nocturnes tout au long du mois sacré du Ramadan. « Le groupement des ingénieurs géomètres topographe a préalablement travaillé auprès de la préfecture de Témara dans le domaine de la collecte de données en masse », a déclaré, à la presse, Abdelhak Essadiki, ingénieur topographe, membre du groupement Beti, notant que les autorités locales de la commune ont une fois de plus sollicité le groupement Beti pour apporter l’aide nécessaire dans la détection des rassemblements et groupements de personnes, par le biais de drones déployés dans la ville.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.