Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

Le Matin :

• Lutte contre le Covid-19: la stratégie du Maroc « s’impose comme l’une des meilleures au monde ». La stratégie mise en œuvre par le Maroc pour la lutte contre le coronavirus « s’impose comme l’une des meilleures au monde », a écrit l’agence de presse paraguayenne « Nova Paraguay » dans un article consacré aux mesures « proactives » prises par le Royaume en vue de faire face à la propagation du Covid-19. « Le Royaume a réagi rapidement selon une approche globale, en consacrant plus de 2,7% de son PIB (à la lutte contre le coronavirus), se plaçant ainsi parmi les quatre premiers pays du monde à avoir mobilisé davantage de ressources financières pour lutter contre cette pandémie », a ajouté « Nova Paraguay ». Elle a dans ce sens rappelé que SM le Roi Mohammed VI a ordonné la création immédiate d’un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus, doté initialement de 10 milliards de dirhams (près de 1 milliard d’euros), qui en quelques jours a pu lever plus de 3 milliards d’euros, grâce aux contributions de personnes physiques et morales.

• Lutte anti-coronavirus: Le conseil régional de Laâyoune-Sakia El Hamra débloque 20 MDH. Le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a débloqué 20 millions de dirhams (MDH) en vue de soutenir les efforts visant à réduire les effets du coronavirus (Covid-19). Une partie de ce montant sera destinée à l’achat des denrées alimentaires de première nécessité au profit des familles nécessiteuses issues des provinces de Laâyoune, Boujdour, Smara et Tarfaya, indique un communiqué du conseil.Cette importante contribution financière concerne aussi l’appui des centres hospitaliers de la région à travers l’acquisition du matériel et des équipements médicaux nécessaires, ajoute-t-on. L’achat et la distribution des denrées alimentaires et des équipements médicaux se dérouleront en coordination avec le wali de la région et les gouverneurs des provinces concernés.Cet appui financier vient s’ajouter aux diverses initiatives déjà prises par le conseil de la région en vue de limiter la propagation de cette pandémie.

Aujourd’hui le Maroc :

• Radios et télévisions marocaines : Les recommandations de la Haca. Dans le contexte de la mobilisation nationale pour la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus (Covid-19), le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle a adopté lors de sa télé-réunion du 10 avril 2020 un rapport faisant état de l’effort spécifique déployé par les radios et télévisions marocaines et rappelant quelques principes à respecter en matière de traitement médiatique de la question de la pandémie. Basé sur un travail de monitoring et de suivi des programmes et des capsules de sensibilisation diffusés par 18 services radiophoniques et télévisuels publics et privés pendant la période allant du 19 mars au 9 avril 2020, ce rapport a été transmis à l’ensemble des opérateurs audiovisuels en prévision notamment des prochaines étapes de l’évolution de cette crise sanitaire mondiale.

• Lancement de la 2è phase de l’opération « Salama ». La 2-ème phase de l’opération « Salama » visant à soutenir les personnes âgées et en situation de handicap a été lancée par le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, afin de protéger cette catégorie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Selon un communiqué du ministère, cette opération lancée en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population, vise à mettre à la disposition des établissements de protection sociale à Rabat, Casablanca, Fès et Tanger des “Salama Kits” pour l’hygiène et la prévention du Covid-19. Il s’agit d’une mesure visant à préserver la santé de cette catégorie sociale et à fournir les soins nécessaires et le soutien de base pour répondre à ses besoins, dans le cadre de la lutte contre cette nouvelle pandémie.

• Marchés publics: Le BTP craint la double peine. Le désarroi s’installe chez les entreprises de BTP. L’écrasante majorité des chantiers sont actuel lement à l’arrêt pour deux raisons. D’abord, l’interdiction par le mi nistère de l’Intérieur d’un certain nombre d’activités dont la distribu tion des matériaux de construction et de tous les intrants utilisés dans le BTP. Ensuite, les entreprises du BTP font face à un départ massif des ouvriers dans leur région d’origine depuis le confi nement de la population. «Il y a une incertitude qui entoure la date de dé part de la situation de force majeure si l’on suit la chronologie des évé nements depuis le 20 mars, date de publication de la liste des activités autorisées à continuer pendant l’état d’urgence. Sachant que le décret-loi ne dit pas explicitement arrêt du travail. Par conséquent, il persiste une ambiguïté entre le décret-loi et la lettre du ministre de l’Intérieur», déclare Me Kamal Habachi, avocat d’affaires, associé au cabinet HB Law.

• Compensation: La trajectoire fortement baissière. Une dépense en forte baisse pour les finances publiques. La charge de compensation devrait se contracter fortement sur les mois à venir sous l’effet du plongeon du cours du baril du pétrole et de la tonne du gaz butane qui lui est directement lié. Pour le moment, le cartel du pétrole peine à déployer une politique de réduction de pro duction, en raison de la résistance de certains pays membres. Et la dé cision d’une éventuelle baisse des volumes ne devrait intervenir que d’ici l’été prochain. C’est dire que le montant de 14,6 milliards, bud gétisé par la loi de finances 2020, ne sera probablement pas atteint cette année. Même si la charge de la subvention du gaz butane a démarré le présent exercice avec une forte hausse sur les deux premiers mois: 31% par rapport à la même période de 2019.

L’Opinion: • Marocains bloqués à l’étranger: 30 jours d’attente. Cela fait exactement un mois que le Maroc a fermé presque hermétiquement ses frontières terrestres, maritimes et aériennes. Cela fait donc 30 jours que les milliers de marocains qui étaient hors du pays lorsque cette fermeture s’opérait sont bloqués, sans possibilité de retour. Des chiffres relayés par la presse et confirmés à l’Opinion par le Ministère Marocain des Affaires étrangères évoquent un total d’environ 17.000 personnes retenues à l’étranger.

• Marrakech-Safi : L’élan de solidarité gagne en intensité face au Covid-19. Dès l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire, l’élan de solidarité ne cesse de se confirmer et de gagner en intensité, au fil des jours, à l’échelle de la région Marrakech-Safi, en cette conjoncture si exceptionnelle dictée par la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).Et pour preuve, les initiatives humanitaires pour venir en aide aux personnes et familles démunies, les opérations d’hébergement des sans-abris, les campagnes de don de sang, les contributions au Fonds dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19, ou encore les actions entreprises par diverses parties en mettant à la disposition de la Direction régionale de la Santé des logements et des chambres d’hôtels, reflétant ainsi sur l’ensemble du territoire de la région une illustration éloquente des principes et des valeurs indélébiles de la société marocaine.

Al Bayane : • Le Maroc mobilise les Etats membres de l’ONU pour appuyer l’appel d’António Guterres à protéger les femmes durant le confinement. Le Maroc, a pris la noble initiative, avec l’Union Européenne et un groupe de pays composé de la Nouvelle Zélande, l’Argentine, la Turquie, la Mongolie et la Namibie, d’élaborer une déclaration conjointe pour soutenir le nouvel Appel du Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, pour « la paix à la maison, dans les foyers, à travers le monde entier ». Dans cet Appel, Guterres a tiré la sonnette d’alarme face à l’horrible flambée de la violence domestique enregistrée dans le monde, exacerbée par le confinement provoqué par la pandémie de COVID-19.

• Coronavirus : En langage des signes, Younes El Alaoui informe les sourds-muets des dernières actualités. En ces temps difficiles du Coronavirus, Younes El Alaoui, expert judiciaire assermenté en langage des signes, ne ménage aucun effort pour informer les Marocains sourds-muets des dernières actualités sur cette pandémie, qu’ils soient établis au Royaume ou à l’étranger. Younes, qui est également membre de l’Association de protection des sourds d’Agadir, veille à éclairer le public sur les mesures entreprises en vue d’enrayer la propagation du Covid-19, notamment la création du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie, ainsi que les aides financières de l’Etat pour les familles nécessiteuses. Dès que de nouvelles données et informations officielles sont annoncées, Younes El Alaoui s’assure de les transformer en langage des signes et capsules vidéo avec l’aide de son fils qui maîtrise les techniques de l’enregistrement et du montage.

Libération :

• Covid-19: Autorisation de retrait de l’aide financière des Ramedistes dans certains cas exceptionnels. Le retrait des aides financières, accordées aux Ramedistes dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété, peut se faire, à titre exceptionnel à compter de lundi prochain, si le bénéficiaire est en incapacité de se déplacer ou décédé, annonce, samedi, le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. « Les aides financières accordées aux Ramedistes, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété, sont servies aux seuls chefs de ménages. Toutefois, dans le cas où le chef de ménage est décédé ou se trouve dans l’incapacité de se déplacer et dans le cas où la carte nationale d’identité du chef de ménage est perdue ou n’est plus valide, le retrait de l’aide financière peut se faire, à titre exceptionnel », indique le ministère dans un communiqué, précisant que cette procédure entrera en application à compter du lundi 13 avril.

• Décélération à 4,9% du crédit bancaire en février. Le rythme d’accroissement annuel du crédit bancaire au secteur non financier a décéléré de 5,3% à 4,9% en février 2020, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Cette évolution reflète un ralentissement de la croissance des concours aux sociétés non financières privées de 6,3% à 5,8%, un repli de 3,5%, après une hausse de 0,4%, des crédits aux sociétés non financières publiques et une quasi-stagnation des prêts aux ménages à 4,4%, indique BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires de février 2020. La ventilation par objet économique du crédit bancaire au secteur non financier fait ressortir un ralentissement de 7,7% à 6% du rythme de progression des facilités de trésorerie et de 4,4% à 4,1% de celui des crédits à la consommation. En revanche, la croissance des prêts immobiliers a stagné à 3,4% et celle des crédits à l’équipement est passée de 5,7% à 6%.

Akhbar Al Yaoum :

• Amzazi : Il n’y aura pas d’année blanche! Il n’est pas question de décréter une année blanche dans les écoles à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, a indiqué le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, Les examens sont maintenus, a-t-il ajouté, notant que la programmation restera tributaire de la date de la levée du confinement. Amzazi a également précisé que les cours de soutien seront intensifiés après la reprise des études, tout en mettant en avant le fait que l’année scolaire a démarré début septembre 2019 et que les cours présentiels n’ont été interrompus que le 13 mars dernier, ce qui constitue 75 % du temps scolaire. Par ailleurs, le ministère a pu mettre en place plus de 657.000 classes virtuelles, soit 90 % de celles qui existent réellement, a-t-il précisé.

• Covid-19: Le GCAM déploie ses agences mobiles pour distribuer les aides étatiques en milieu rural. Dans le cadre de sa mobilisation pour la réussite de l’opération de soutien aux populations vulnérables mise en place sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) annonce le déploiement de ses agences mobiles pour faciliter la distribution des aides octroyées par l’Etat aux populations localisées en milieu rural notamment dans les zones excentrées. Initialement destinées à accompagner les activités hebdomadaires des souks dans les zones rurales, les 50 agences mobiles du GCAM s’apprêtent à être redéployées afin de permettre aux populations vulnérables du milieu rural situées en zones reculées ou enclavées d’accéder rapidement aux aides financières octroyées par l’Etat, indique le groupe bancaire dans un communiqué.

Al Alam :

• Covid-19: Le Maroc va produire 5 millions de masques de protection à partir de mardi. Le Maroc va produire 5 millions de masques de protection à partir de mardi prochain en vue de préserver la santé des citoyens et éviter leur contamination par la pandémie du nouveau Coronavirus, a annoncé le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique Moulay Hafid Elalamy. Lors d’une visite à « SoftTech », une unité industrielle spécialisée dans le textile technique et impliquée dans la production de ces masques, le ministre a souligné que ces masques de haute qualité seront en abondance dans les marchés pour satisfaire la demande nationale. Cette usine, qui avait entamé à sa création la production de sacs de tissus non tissés à base de granulé dans le cadre de la lutte contre les sacs en plastique, a commencé par la production de 600.000 masques/jour avant de monter graduellement pour atteindre 2 millions d’unités actuellement et devrait atteindre, mardi, une capacité journalière de 3 millions de masques, a-t-il relevé.

• Casablanca : des bus provisoires en circulation. La flotte provisoire des bus Alsa est enfin mise en circulation à Casablanca. Ce sont des véhicules d’occasion, importés d’Europe, qui remplacent les bus déglingués de l’ancien délégataire (M’Dina Bus). Il s’agit d’un parc provisoire en attendant l’arrivée de la nouvelle flotte de 800 bus programmée pour 2021.

Al Massae :

• Violation de l’état d’urgence sanitaire: 2.268 individus interpellés au cours des dernières 24h. Les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire décrété pour enrayer la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) ont permis l’interpellation, au cours des dernières 24h, de 2.268 individus, dont 1.402 ont été placés en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les autres personnes interpellées ont été soumises aux procédures d’investigation, de pointage et de vérification d’identité. Dans un communiqué, la DGSN précise que les opérations sécuritaires menées pour imposer l’application des mesures de l’état d’urgence, depuis la date de sa déclaration par les pouvoirs publics, il a été procédé à l’interpellation d’un total de 26.579 individus au niveau de l’ensemble des villes du Royaume, dont 14.143 ont été déférés devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue.

• Chambre des représentants : séance lundi consacrée aux questions de politique générale. La Chambre des représentants tiendra, lundi, une séance consacrée aux questions adressées au Chef du gouvernement concernant la politique générale. Cette séance, prévue à partie de 15h00, sera axée sur les répercussions sanitaires, économiques et sociales de la propagation du Coronavirus et les mesures engagées pour faire face à cette pandémie, indique un communiqué de la présidence du gouvernement. La séance se tient conformément aux dispositions de l’article 100 de la Constitution, précise la même source.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• Covid-19 : EL Malki loue les mesures proactives engagées par le Maroc. Les mesures proactives engagées par le Maroc, conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, reflètent « le sens de responsabilité nationale dans les moments difficiles », a affirmé le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki. Intervenant à l’ouverture de la deuxième session de l’année législative 2019-2020, El Malki a salué, dans ce sens, la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus, la mobilisation et la contribution de toutes les composantes de la société marocaine dans la lutte contre cette pandémie et les mesures prises par les autorités publiques, appelant à cet égard l’ensemble des citoyens à respecter à la lettre toutes ces mesures de prévention et à faire preuve de responsabilité et de solidarité.

• Le Net à l’ère du coronavirus. A cause des mesures préventives et proactives engagées par le Maroc pour juguler la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus, les Marocains sont de plus en plus nombreux à naviguer sur le Net. Les plus jeunes sont devant leurs ordinateurs voire smartphones pour bénéficier du dispositif de l’enseignement à distance. Il faut dire que le confinement obligataire a changé les habitudes des citoyens. Par ailleurs, la grande majorité de administrations publiques et entreprises privées ont basculé vers le télétravail pour réduire au maximum le risque de contamination. Décidément, le confinement obligatoire a boosté l’utilisation des NTIC !

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Ministère de la Justice: Série de mesures pour lutter contre le coronavirus. Le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, qui tenait une réunion en visioconférence avec les sous-directeurs a affirmé que le ministère a pris une série de mesures visant à freiner la propagation du coronavirus. Ces mesures portent sur la suspension des audiences dans les différents tribunaux du Royaume en coordination avec le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le ministère public. Ainsi, un communiqué conjoint a été publié le 16 mars dernier qui précise que cette suspension intervient à partir du 17 mars jusqu’à nouvel ordre et que les audiences relatives à des affaires impliquant des personnes poursuivies en état de détention, à des dossiers en référé ou à des dossiers d’instruction seront maintenues. Les autres mesures concernent aussi l’acquisition de 100.000 masques au profit des magistrats et des fonctionnaires.

• Dette extérieure publique: un encours de 339,8 MMDH à fin 2019. L’encours de la dette extérieure publique a atteint plus de 339,8 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2019, soit 29,7% du produit intérieur brut (PIB), selon les données de la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE). Au terme de l’année 2019, l’encours de la dette extérieure du Trésor s’est établi à 161,5 MMDH et celui de la dette extérieure hors Trésor à 178,3 MMDH, relève la DTFE dans son bulletin trimestriel de la dette extérieure publique. La structure des créanciers est dominée par les multilatéraux (49,4%), suivis des bilatéraux (25,6%) et du Fonds monétaire international et des banques commerciales (25%).

Bayane Al Yaoum:

• Le site Covid19.cnss.ma rouvert. La Caisse nationale de sécurité sociale a annoncé la réouverture samedi du portail « covid19.cnss.ma » pour permettre la déclaration des salariés en arrêt de travail afin de bénéficier de l’indemnité forfaitaire de 2.000 dirhams au titre du mois d’avril et ce, jusqu’au 03 mai. « Pour le service de l’indemnité forfaitaire de 2.000 DH au titre du mois d’avril 2020, les employeurs concernés devront procéder à la déclaration des salariés en arrêt temporaire de travail à compter du 1er avril et à la déclaration, à nouveau, des salariés déjà déclarés en arrêt temporaire de travail à partir du 15 mars 2020 et qui n’ont pas repris leur activité au cours du mois d’avril », indique la CNSS dans un communiqué. Ainsi, les employeurs affiliés à la CNSS, éligibles au cours du mois d’avril conformément à la réglementation en vigueur, pourront faire la déclaration, sur le portail « covid19.cnss.ma », de leurs salariés en arrêt temporaire de travail au titre de ce mois et ce, du 11 avril 2020 jusqu’au 3 mai 2020, explique la même source.

• Covid-19: la production de légumes couvrira les besoins jusqu’à décembre. Le Ministère de l’Agriculture assuré que la production des cultures légumières actuellement sur le marché, notamment la tomate, l’oignon, la pomme de terre, les carottes, les courgettes, le poivron, les aubergines, le navet et le concombre provient des récoltes des assolements installés pendant la saison hivernale. Une production qui couvre les besoins de consommation pendant les mois d’avril et mai, qui coïncident avec le mois du Ramadan. Ces produits, en plus du haricot, du melon et de la pastèque seront disponibles sur le marché à partir du mois de juin grâce à la mise en œuvre du programme des cultures de printemps qui sont en cours d’installation et qui est à un stade avancé de réalisation. L’exécution des assolements de printemps qui totalisent 85.000 ha, se déroule en effet selon le calendrier déjà arrêté et les réalisations à ce jour ont atteint globalement, 65% du programme défini.

Assahra Al Maghribiya : • La croissance de la masse monétaire ralentit à 3,2% en février. Le rythme de croissance annuelle de l’agrégat monétaire M3 a ralenti, passant de 3,4% en janvier 2020 à 3,2% en février 2020, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Cette évolution recouvre principalement une accentuation de la baisse des comptes à terme de 9,3% à 9,8%, une décélération de la croissance des dépôts à vue auprès des banques de 6,8% à 6% et une hausse de la circulation fiduciaire de 8,1% après 7,9%, explique BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires de février 2020. Par contrepartie, le taux d’accroissement des réserves internationales nettes est revenu de 6,8% à 6,2% et les créances nettes sur l’Administration Centrale se sont accrues de 11,7% après 7,9%.

• Benguérir: Un site électronique pour les élèves des classes préparatoires. L’université Mohammed VI polytechnique a mis sa plateforme digitale à la disposition de l’ensemble des élèves des classes préparatoires du Maroc, en collaboration avec le département de l’Education nationale, dans le cadre des mesures engagées pour lutter contre la propagation du Covid-19. Ainsi, cet établissement a mis en ligne sa plateforme éducative (www.prepadigitale.com), donnant libre accès aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles, afin d’approfondir leur connaissance à distance, affirme un communiqué conjoint du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et l’université Mohammed VI polytechnique. Avec plus de 400 cours disponibles actuellement, cette plateforme riche en contenu permettra aux élèves de rester concentrés sur leurs cours ainsi que sur leur préparation aux divers concours, souligne le communiqué.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.