Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi:

Le Matin :

• Isolement flagrant de l’Afrique du Sud au Conseil de sécurité des Nations Unies sur la question du Sahara marocain. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a reçu jeudi un briefing du Secrétariat des Nations Unies sur la question du Sahara marocain, conformément à la résolution 2494 adoptée le 30 octobre 2019. De sources diplomatiques proches du dossier à l’ONU, l’Afrique du Sud s’est retrouvée en déphasage avec tous les autres membres du Conseil, ressassant une position idéologique sclérosée. Principal relais de l’Algérie au sein du Conseil de Sécurité, l’Afrique du Sud, a en effet répété devant l’instance exécutive onusienne un ensemble hétéroclite de tropes mêlant la mauvaise foi au dogmatisme idéologique d’un autre temps, devant une instance exécutive onusienne fermement attachée à la voie qu’elle a tracée pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique et durable qui repose sur le compromis au différend régional sur le Sahara marocain. Ainsi, la délégation sud-africaine a déploré une soi-disant impasse du processus politique, là où les autres membres du Conseil de Sécurité se sont félicités du nouvel élan apporté par la tenue de deux Tables rondes en décembre 2018 et en mars 2019 à Genève réunissant le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, et le « polisario », et de la volonté des participants de se réunir de nouveau sous le même format.

• Covid-19: Le Maroc va produire 5 millions de masques de protection à partir de mardi. Le Maroc va produire 5 millions de masques de protection à partir de mardi prochain en vue de préserver la santé des citoyens et éviter leur contamination par la pandémie du nouveau Coronavirus, a annoncé le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique Moulay Hafid Elalamy. Lors d’une visite à « SoftTech », une unité industrielle spécialisée dans le textile technique et impliquée dans la production de ces masques, le ministre a souligné que ces masques de haute qualité seront en abondance dans les marchés pour satisfaire la demande nationale. Cette usine, qui avait entamé à sa création la production de sacs de tissus non tissés à base de granulé dans le cadre de la lutte contre les sacs en plastique, a commencé par la production de 600.000 masques/jour avant de monter graduellement pour atteindre 2 millions d’unités actuellement et devrait atteindre, mardi, une capacité journalière de 3 millions de masques, a-t-il relevé.

Al Bayane :

• Phosboucraa équipe les hôpitaux de Laâyoune avec du matériel respiratoire « made in Morocco ». Phosboucraa, filiale du groupe OCP, a mis à la disposition des structures hospitalières de la ville de Laâyoune du matériel respiratoire « made in Morocco », dans le cadre de la contribution à l’effort national visant la lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19). Les bénévoles d’Act4Community Phosboucraa, un programme OCP qui encourage la prise d’initiative citoyenne, ont ainsi conçu et fabriqué des raccords en « Y » à destination des hôpitaux de Laâyoune, dont 30 sont déjà livrés et 30 autres en cours de fabrication. « Conçus et imprimés grâce à la technologie d’impression 3D, ces raccords permettent de doubler la capacité du matériel de réanimation respiratoire et ainsi d’augmenter le nombre de patients que peuvent accueillir les hôpitaux locaux », ont expliqué à la presse des responsables de Phosboucraa.

• Covid-19: « 2M » et « 1337 » lancent la plateforme de datavisualisation « covidata.2m.ma ». Une plateforme de datavisualition et d’information autour du Covid-19 a été mise en ligne par la chaîne « 2M » et l’école de coding et d’informatique de référence au Maroc « 1337 », dans le but d’assurer un suivi actualisé de la situation épidémiologique au Maroc et dans les pays voisins. Cette interface propose des données claires et intelligibles pour un suivi actualisé de la situation sanitaire par pays et par région, à travers des représentations graphiques, des infographies et des animations, précise 2M dans un communiqué. Le site « covidata.2m.ma » contient également des informations pratiques sur la pandémie, les moyens de transmission et de prévention du virus, ainsi que les gestes à adopter pour en éviter la propagation, ajoute le communiqué.

Assahraa Al Maghribiya :

• El Malki souligne le rôle de la Chambre des représentants dans les efforts de lutte contre le Covid-19. Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki a souligné le rôle que peut assurer cette institution, dans le cadre de ses attributions, dans les efforts engagés au Maroc pour lutter contre le Covid-19 et ses différentes répercussions. Intervenant à l’ouverture de la deuxième session de l’année législative 2019-2020, El Malki a souligné la nécessité d’adapter les travaux de la Chambre au contexte actuel, aussi bien au niveau de l’organisation qu’au niveau de l’objet, tout en veillant au respect strict des dispositions de la Constitution et du règlement intérieur. L’ensemble des composantes de la Chambre des représentants veille à ce que cette institution poursuive son action sur les plans du contrôle, de la législation et de l’évaluation des politiques publiques, tout en se rangeant du côté des autres institutions qui font face au Coronavirus et ses répercussions, en apportant des propositions et des solutions et en fournissant la base politique et institutionnelle aux autres pouvoirs, a assuré El Malki.

• La production légumière couvre les besoins du marché jusqu’en décembre 2020. La production légumière couvre les besoins du marché national jusqu’en décembre 2020, a assuré le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. La production des cultures légumières actuellement sur le marché, notamment la tomate, l’oignon, la pomme de terre, les carottes, les courgettes, le poivron, les aubergines, le navet et le concombre provient des récoltes des assolements installés pendant la saison hivernale, précise un communiqué du ministère, notant que cette production couvre les besoins de consommation pendant les mois d’avril et mai, qui coïncident avec le mois du Ramadan. Ces produits, en plus du haricot, du melon et de la pastèque seront disponibles sur le marché à partir du mois de juin grâce à la mise en œuvre du programme des cultures de printemps qui sont en cours d’installation et qui est à un stade avancé de réalisation, précise la même source.

Libération :

• L’activité portuaire augmente de 2,5% en mars. L’activité portuaire a maintenu sa tendance haussière avec une progression de 2,5% à 8,4 millions de tonnes (MT), selon l’Agence nationale des ports (ANP). Cette performance « renseigne sur la vigilance et les mesures prises par la famille portuaire en vue d’assurer la continuité des services garant de l’approvisionnement normal du pays notamment en produits stratégiques », souligne l’ANP dans un communiqué. Les importations des céréales ont atteint 868.000 tonnes, en hausse de 40% par rapport à mars 2019, fait savoir la même source, précisant que les importations de charbon se sont chiffrées à 1,1 MT (+9%) et celles des hydrocarbures ont marqué un léger fléchissement de 4% à 947.000 tonnes. Les exportations du phosphate et des engrais se sont respectivement chiffrées à 918.000 tonnes et à 957.000 tonnes, en hausse de 30% et 28%, tandis que l’activité des conteneurs a reculé de 0,6% en mars.

• Le CNDH loue les valeurs de solidarité qui marquent la lutte le coronavirus. La présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach a mis en exergue les valeurs de solidarité, de compassion, d’entraide et d’altruisme qui ont émergé à l’occasion de l’effort de lutte contre la propagation du Coronavirus, ainsi que « les changements résultants de cet événement inédit sur nos vies et sur l’humanité, jusque-là confiante dans ses modèles figés ». Dans son message de solidarité et de soutien aux membre de l’Alliance mondiale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI), Mme Bouayach a souligné que « l’un des premiers constats à tirer des événements dramatiques qu’on traverse est la multiplication de messages de compassion et de soutien, à travers lesquels nous avons su dépasser les clivages, surpasser les attentes, inspirer l’action et faire réémerger les valeurs fondamentales et ancestrales de la société marocaine, dont celles de l’altruisme, de la solidarité et d’entraide nationale ».

Al Massae :

• Covid-19 : augmentation de la dotation touristique concernant les marocains bloqués à l’étranger. Afin de venir en aide aux Marocains bloqués à l’étranger, les autorités compétentes ont décidé, et ce de façon exceptionnelle, d’augmenter la dotation touristique annuelle pour couvrir leur séjour, a annoncé l’Ambassade du Maroc à Rome. Pour ce faire, les services consulaires invitent les intéressés à contacter leurs banques pour bénéficier de cette dérogation.

• El Otmani met en en garde contre les conséquences désastreuses du non-respect des mesures de confinement. Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a réitéré son appel aux citoyens à davantage de patience, à respecter la quarantaine et à ne quitter le lieu de résidence qu’en cas d’extrême nécessité en prenant toutes les précautions, surtout après l’apparition de foyers familiaux de transmission du coronavirus. « Nous comptons sur la compréhension des citoyens de la gravité de la situation et le strict respect de la quarantaine », a affirmé El Otmani à l’ouverture de la réunion du Conseil de gouvernement, mettant en garde contre les conséquences désastreuses du non-respect de ces mesures et de l’absence de collaboration avec les autorités. Al Alam :

• Fake news: Fermeté du Ministère public. Dans une circulaire adressée aux responsables judiciaires, le Ministère public appelle à l’application stricte des dispositions juridiques relatives à la diffusion de fake news sur le coronavirus et à ouvrir des enquêtes judiciaires à l’encontre des personnes utilisant des réseaux sociaux voire des vidéos…etc dans le but d’induire en erreur l’opinion publique.

• Covid-19 : La BEI soutient le secteur privé marocain via ses lignes de crédit dont l’encours s’élève à 440 millions d’euros. Le Groupe Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé un soutien au secteur privé au Maroc via notamment ses lignes de crédit avec les institutions financières marocaines dont l’encours s’élève à ce jour à 440 millions d’euros, et ce pour faire face aux effets de la pandémie du nouveau coronavirus. Ces lignes de crédit dédiées au financement du secteur privé seraient en mesure d’apporter les fonds de roulement et les liquidités nécessaires aux entreprises pour continuer leur activité, explique la BEI dans un communiqué. Parallèlement à cette aide de trésorerie immédiate, la BEI a décidé d’accélérer à titre exceptionnel le déboursement de prêts déjà signés pour soutenir les petites et moyennes entreprises, et se dit « prête à renforcer encore son soutien et son expertise au secteur de la santé pour l’acquisition du matériel médical nécessaire et également le renforcement des infrastructures sanitaires».

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Aides sociales : 1,3 million de bénéficiaires. Environ 1,3 million de ménages ont bénéficié, jusqu’à jeudi dernier, des aides financières accordées par le Fonds spécial dédié à la gestion de la lutte contre pandémie du coronavirus, a indiqué le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun. Pour les travailleurs de l’informel bénéficiant du Ramed, environ 600.000 retraits ont été effectués à raison de 200.000 opérations par jour, a-t-il ajouté, notant que 700.000 virements CNSS ont été réalisés.

• Un projet de loi pour le report du paiement du loyer. Dans le but d’atténuer les répercussions socioéconomiques de l’état d’urgence sanitaire, le groupe socialiste à la Chambre des Représentants a présenté un projet de loi visant à reporter provisoirement le paiement du loyer pour les personnes ayant subies un arrêt total ou partiel du travail.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• Interdiction de la vente en détail des masques de protection. La vente en détail des masques de protection est interdite, a annoncé le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique. En vue de préserver la santé des citoyens et éviter leur contamination par le nouveau Coronavirus, la vente en détail des masques de protection est formellement interdite, a souligné le ministère dans un communiqué, ajoutant que des mesures juridiques répressives seront prises à l’encontre des contrevenants. Dans le cadre des mesures visant à approvisionner le marché en masques de protection et lutter contre la propagation de la pandémie, les autorités gouvernementales ont invité les unités de production à empiler les masques de protection dans des packs de 10 unités, a noté la même source.

• L’hôpital Ibn Sina se dote d’un espace équipé pour le traitement des patients atteints du coronavirus.  » Dès le début de la crise du coronavirus, l’hôpital Ibn Sina a mis en place une cellule de crise pour assurer l’organisation scientifique de l’établissement », a déclaré à la presse le directeur de l’hôpital, au cours d’une cérémonie en présence du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, et de plusieurs autres personnalités. La capacité litière est en effet passée de 30 à 84 lits de réanimation, tandis que la capacité litière en termes de confinement est de 234 lits, avec une possibilité d’extension de 70 lits, a-t-il ajouté, soulignant que toutes les conditions ont été mises en place pour une prise en charge optimale des personnes malades.

Akhbar Al Yaoum :

• Lancement d’un programme de recherche scientifique sur le Coronavirus pour une enveloppe de 10 MDH. Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique) a annoncé l’adoption d’un programme de soutien à la recherche scientifique multidisciplinaire dans les domaines liés au Covid-19, pour lequel une enveloppe budgétaire de 10 MDH a été allouée. Ce programme vise à mobiliser sur le long terme des équipes de chercheurs marocains pour créer un environnement de recherche multidisciplinaire capable de trouver des solutions et de contribuer à la gestion de crises pandémiques et vise, sur le court terme, à réaliser des projets de recherche dans les divers domaines liés à la pandémie du Coronavirus.

• Des aides financières pour les travailleurs de l’informel non-inscrits au Ramed. Les chefs de ménages opérant dans le secteur informel qui ne sont pas inscrits dans le Ramed pourront faire leurs déclarations à compter de vendredi à 8 heures, pour bénéficier des aides financières prévues pour remédier à l’impact des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence décrété. Les montants sont prévus en fonction de la taille du ménage : pour les ménages de deux personnes ou moins (800 DH), 1000 DH pour les ménages composés de trois à quatre personnes et 1200 DH pour les ménages formés de plus de quatre personnes. Un communiqué du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration précise que cette possibilité de déclaration va durer jusqu’à jeudi 16 avril à minuit, ajoutant qu’un site Internet « www.tadamoncovid.ma » a été créé à cet effet.

Bayane Al Yaoum :

• Marchés nationaux: Ravitaillement normal, les prix stables. La commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité a assuré que durant cette semaine, la situation de ravitaillement des marchés est normale et que les prix de la majorité des produits sont stables. « Dans le cadre du suivi régulier de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité, la commission s’est enquis de la situation de l’approvisionnement qui se caractérise par la disponibilité et la stabilité et que la situation de ravitaillement des marchés est normale en tous les produits de première nécessité, que ce soit les produits alimentaires, d’hygiène ou énergétiques », indique, dans un communiqué, le département des Affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration.

• Province d’Oued Eddahab: Plus de 5.300 demandes de Ramedistes acceptées. Un total de 5.382 demandes de Ramedistes issus de la province d’Oued Eddahab ont reçu un avis favorable pour percevoir les aides financières attribuées par le Fonds spécial de gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19). Quelque 6.654 demandes ont été envoyées par SMS aux services compétents par les titulaires de la carte du Régime d’assistance médicale (RAMED) pour obtenir cette aide financière, a déclaré àle chef de la cellule provinciale du régime RAMED au niveau de la wilaya de Dakhla, Hamma Toumi. Il a souligné que toutes les demandes ont été traitées au niveau de la province d’Oued Eddahab et ont reçu un avis favorable de la part des autorités locales, faisant savoir que cette opération s’est déroulée de manière 100 % électronique, avec l’utilisation des systèmes d’information au niveau de la wilaya et des annexes administratives.

Rissalat Al Oumma :

• Des mesures exceptionnelles en faveur des employeurs affiliés à la CNSS et de leurs employés déclarés. Le Conseil du gouvernement a approuvé, avec l’introduction de remarques formulées par les membres de l’exécutif, le projet de loi n° 25.20 édictant des mesures exceptionnelles en faveur des employeurs affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de leurs employés déclarés, qui pâtissent des répercussions de la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Ce projet de loi intervient en application des Hautes Instructions royales pour accompagner les secteurs productifs touchés par la crise du Coronavirus (Covid-19), et en harmonie avec les décisions du Comité de veille économique créé afin de suivre et évaluer la situation de l’économie nationale et d’étudier les mesures à prendre en vue d’atténuer cette crise. Il vise à adopter des mesures exceptionnelles pour accompagner les employeurs en situation difficile ainsi que leurs employés affectés par les répercussions de ce virus, indique un communiqué du Conseil de gouvernement. Ces mesures se déclinent en quatre axes dont le versement, au cours de la période allant du 15 mars jusqu’au 30 juin 2020, d’une indemnité au profit des salariés et des stagiaires en formation-insertion, ainsi que des marins pêcheurs qui sont en arrêt temporaire de travail et qui sont déclarés au titre du mois de février 2020 à la CNSS, ajoute la même source, précisant que ce texte considère la période précitée comme une période d’arrêt temporaire de travail pour ceux qui sont couverts par cette loi et par conséquent, la relation contractuelle subsiste.

• L’AMMC habilite 100 nouveaux professionnels du marché. Un total de 100 professionnels du marché ont obtenu l’habilitation de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) pour les fonctions de responsable post-marché, conseiller financier et contrôleur interne. Les examens d’habilitation organisés entre décembre 2019 et février 2020 ont concerné 122 candidats répartis entre 32 responsables post-marché, 31 conseillers financiers et 59 contrôleurs internes, indique un communiqué de l’AMMC, faisant état d’un taux de réussite global de la session de 82%.Pour la fonction de contrôleur interne, et compte tenu de son rôle central dans le processus de veille au respect de la réglementation par les opérateurs du marché, les candidats ayant passé avec succès l’examen écrit ont été convoqués pour passer un examen oral devant un jury désigné par la Présidente de l’AMMC, précise la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.