Les éléments de la police ont arrêté récemment à Casablanca le frère d’un ancien ministre de la Jeunesse et les Sports pour violation de l’état d’urgence sanitaire, refus d’obtempérer et humiliation de fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs fonctions, a-t-on appris mercredi.

Selon le site arabophone Hespress, le mis en cause a été déféré devant le procureur, qui a décidé de le poursuivre en état d’arrestation pour les délits susmentionnés.

La même source a précisé que dans la soirée du 31 mars dernier, vers 21 heures près du stade du COC à Hay Hassani, le frère de l’ancien ministre conduisait sa voiture et était accompagné de sa femme, lorsque les policiers lui ont fait signe de s’arrêter pour vérifier le motif de son déplacement.

+ Il était incapable de présenter l’autorisation de sortie +

Incapable de présenter l’autorisation de sortie, il a continué son chemin en accélérant de plus en plus vite et en proférant des insultes et des menaces à l’encontre des policiers.

Les services de la police ont émis un mandat d’arrêt mentionnant le numéro d’immatriculation de la voiture et le nom de son propriétaire avant qu’il ne soit arrêté le lendemain à bord d’un autre véhicule encore pour violation de l’état d’urgence sanitaire sauf que cette fois-ci les policiers l’ont placé en garde à vue suite à l’enquête judiciaire ordonnée à son sujet par le parquet.

Dès les premières heures de l’arrestation du frère de l’ancien ministre, plusieurs de ses proches ont tenté d’obtenir sa libération et de trouver « un arrangement à l’amiable », mais leurs tentatives sont restées vaines.

Selon les sources de Hespres, la direction générale de la sûreté nationale était intransigeante en estimant que « la loi doit s’appliquer à tous » sans aucune considération personnelle ou familiale.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.