Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Le Matin :

• Covid-19: L’ADD lance plusieurs initiatives digitales en faveur des administrations pour accompagner le télétravail. L’Agence de développement du digital (ADD) a lancé plusieurs initiatives digitales afin de favoriser et faciliter le travail à distance au sein des administrations marocaines, indique un communiqué de l’Agence. La première initiative est le bureau d’ordre digital qui est une plateforme de digitalisation du bureau d’ordre, permettant aux administrations et organismes publics de créer des bureaux d’ordre digitaux, en vue de gérer électroniquement les flux des courriers entrants et sortants. La deuxième initiative, concerne le guichet électronique des courriers qui permet l’automatisation du processus de traitement des courriers au sein d’une administration donnée. Il s’agit, également d’un parapheur électronique permettant une dématérialisation complète de flux documentaires nécessitant une valeur probatoire.

• Don de sang : Les éléments de la Sûreté nationale à Agadir se mobilisent pour renflouer les stocks. Les fonctionnaires du district provincial de la Sûreté Nationale d’Agadir se sont fortement mobilisés, mercredi, pour participer à la campagne de don de sang. Cette initiative humaine témoigne de la forte adhésion des éléments de la sûreté nationale à l’élan de solidarité dans le Royaume en vue de renflouer les stocks de cette matière vitale en cette conjoncture exceptionnelle induite par la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Cette campagne a enregistré une affluence massive de la part de l’ensemble des fonctionnaires, hommes et femmes, de la police, tous grades et unités confondus, pour faire don de leur sang, en étant fortement convaincus de l’importance de cette initiative louable pour sauver les vies des citoyens, qui demeure l’une des principales missions qui incombe aux éléments de la Sûreté Nationale.

L’Economiste :

• Benchaâboun: « il est trop tôt d’évaluer les impacts ». La crise sanitaire induite par le Covid-19, de par son ampleur et ses conséquences inédites, est venue se greffer à un contexte international déjà chargé d’incertitudes, a indiqué le ministre de l’Economie, Mohamed Benchaâboun, notant qu’il s’agit de la plus grave crise que l’humanité ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale. Interrogé sur les estimations de l’impact de cette crise sur les secteurs exposés comme notamment le tourisme et l’export, Benchaâboun a souligné que toute tentative d’estimation des impacts ne pourrait être que approximative. Cela dépendrait de plusieurs paramètres, dont notamment la durée de la crise et son ampleur, l’efficience des mesures déployées pour y faire face ainsi que de la capacité des Etats à gérer la phase post-Covid-19.

• Casablanca généralise la désinfection. Casablanca n’aura jamais été aussi propre qu’en cette période marquée par la pandémie du Coronavirus! Lavage à grande eau des voiries, des trottoirs, voire des portes, façades et garages d’immeubles! Désinfection quotidienne des places publiques et marchés municipaux. Sans oublier les pluies enregistrées ces derniers jours. Les délégataires de propreté (Averda et Derichebourg) mobilisent leurs équipes, chacun sur ses territoires et périmètres, pour endiguer le risque de propagation du virus. Outre la collecte des ordures, qui fait partie de leurs prérogatives, les délégataires sont investis aujourd’hui d’une nouvelle mission: la désinfection. Fort heureusement, le confinement des populations leur facilite la tâche sur le terrain.

L’Opinion :

• Covid-19: le 100% made in Morocco en force. Une dynamique sans précédent s’est amorcée depuis le début du confinement parmi les chercheurs et les “makers” marocains. La Fondation de Recherche de Développement et d’Innovation en Sciences et Ingénierie a préparé 4 prototypes de dispositifs respiratoires dont deux déjà brevetés. L’Université Internationale de Rabat se mobilise pour fabriquer des masques de protection au profit du personnel soignant des hôpitaux de la région de Rabat. La communauté FabLab a pour sa part déjà finalisé une partie de ses projets et a même commencé la distribution de visières de protection dans les hôpitaux de Casablanca. Enfin, les industries du textile s’y mettent aussi en lançant la fabrication de masques conformes aux normes de qualité.

• L’ISESCO lance le « Foyer numérique” pour atténuer les répercussions du Coronavirus. L’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) vient de lancer le « Foyer numérique de l’ISESCO », qui s’inscrit parmi une série d’initiatives pratiques, de communiqués et d’appels d’orientation lancés depuis l’apparition du Coronavirus (COVID-19) dans nombre de ses États membres. A travers cette initiative, l’ISESCO vise à soutenir les efforts des États membres et de la communauté internationale dans son ensemble pour lutter contre la pandémie, en proposant les meilleures solutions pour faire face à la situation d’urgence actuelle, et en fournissant les moyens les plus avancés, en particulier les moyens technologiques, flexibles en raison des contraintes de fermeture causées par la pandémie du Corona (COVID-19), et les plus efficaces pour réduire ses répercussions sur l’éducation, les sciences et la culture, a indiqué l’organisation, basée à Rabat, sur son site Internet.Al Bayane

• Covid-19: appel à l’extension des mesures prises en soutien aux catégories vulnérables. Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a appelé à l’extension des mesures prises afin de prévenir la propagation du Coronavirus en soutien à toutes les catégories vulnérables, notamment les personnes en situation de handicap, les enfants, les femmes, les migrants, les réfugiés et les personnes âgées. Lors de la réunion périodique ordinaire du CNDH tenue mercredi par visioconférence, pour discuter des dispositions prises par le Conseil dans le cadre du présent état d’urgence sanitaire, en vue de poursuivre ses missions relatives au monitoring, à la protection et à la promotion des droits de l’Homme, conformément à la législation nationale et aux pactes internationaux, il a été convenu de mettre en place un groupe de travail spécialisé pour le suivi et le monitoring de la situation des droits de l’Homme aux niveaux national et régional, selon un communiqué de cette institution.

• Il est « prématuré » d’établir une évaluation sur la Chloroquine. Le directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi, a jugé mercredi « prématuré » d’établir une évaluation sur l’efficacité de la Chloroquine dans le traitement du nouveau Coronavirus. « Il est prématuré de dire que les résultats de la Chloroquine seraient concluants », a déclaré El Youbi dans un entretien à la presse, se disant ravi de voir le nombre de guérisons augmenter pour atteindre 10 cas pendant la seule journée de mardi. Le ministère de la Santé, a-t-il dit, est en train d’analyser avec finesse toutes les données pour établir un lien entre, d’une part, le début d’utilisation du protocole basé sur la Chloroquine et les médicaments associés et, d’autre part, l’augmentation du nombre de guérisons.

Aujourd’hui le Maroc : • De nouveaux services digitaux pour les administrations publiques. L’administration publique face au challenge digital. Les services de l’Etat sont appelés à réorganiser leurs modes de travail en cette période de crise. Une circulaire a été émise jeudi et dans laquelle Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, fixe les nouvelles règles à suivre durant le confinement sanitaire. Des directives qui favorisent le travail à distance en vue de réduire les échanges de documents limitant ainsi le risque de transmission du Covid-19 via le papier. A cet effet, l’Agence de développement du digital (ADD), en coordination avec le département de la réforme de l’administration, a pris un ensemble de mesures pour aider les administrations publiques à adopter des solutions numériques en ces circonstances.

• CSMD : la parole aux lycéens. La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) et le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique lancent une large consultation auprès des lycéens sur le thème «Le Maroc de demain». Cette initiative vient conformément aux Hautes orientations royales considérant les jeunes comme «la vraie richesse du pays», ainsi que les dispositions de l’article 33 de la Constitution qui insiste sur la nécessité de la participation des jeunes marocains à la vie publique. La participation est ouverte aux élèves du tronc commun des lycées publics et privés à partir du 2 avril 2020. Chaque participant est invité à rédiger une dissertation, en langue arabe, amazighe ou dans une langue étrangère, en décrivant sa vision du Maroc de demain.

Libération :

• HCP: La croissance économique recule à 2,1% au 4ème trimestre 2019. La croissance de l’économie nationale a baissé à 2,1% au 4ème trimestre 2019, contre 2,8% le même trimestre de l’année précédente, selon le Haut-Commissariat au plan (HCP). Ce recul est attribué à la baisse de la valeur ajoutée du secteur agricole (-5,2%) et une faible croissance de celle des activités non agricoles (+3%), indique le HCP dans une note d’information sur la situation économique nationale au T4-2019, notant que cette croissance a été tirée par la consommation finale et les exportations des biens et services dans le contexte d’une baisse d’inflation et du besoin de financement de l’économie nationale en amélioration. En attendant l’arrêté des comptes annuels provisoires en juin prochain, l’année 2019, avec cette évolution de l’économie nationale au quatrième trimestre, devrait se terminer avec une croissance de l’ordre de 2,2%, inférieure de 0,1 point par rapport à la prévision faite par le HCP en Janvier 2020, souligne la note.

• Le 30 avril, dernier délai pour renouveler l’assurance automobile (FMSAR). La Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR), après concertation avec l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), a annoncé que les assurés, dont les polices arrivent à échéance entre le 20 mars (jour d’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire) et le 30 avril, peuvent renouveler leur assurance automobile selon un délai exceptionnellement large, soit jusqu’au 30 avril auprès de leurs intermédiaires habituels. Au renouvellement, l’assuré recevra son attestation d’assurance comme s’il l’avait renouvelée à due date et paiera la prime pour l’ensemble de la période considérée, indique la FMSAR dans un communiqué, soulignant que l’assurance automobile est une assurance obligatoire qui doit être maintenue pendant la période d’urgence sanitaire qui vise à lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Al Massae :

• Coronavirus : Le ministère de la Santé fait appel aux médecins et infirmiers bénévoles. Dans une nouvelle mesure visant à lutter contre la propagation du coronavirus, le ministère de la Santé a fait appel aux médecins et infirmiers bénévoles pour venir en aide au corps médical exerçant dans les hôpitaux publics, notamment le personnel soignant en charge des personnes contaminées par le coronavirus. Dans ce sens, la direction régional de la Santé de Casablanca-Settat a préparé une liste de bénévoles regroupant les professionnels de la Santé qui prêteront main forte au personnel médical en cas de nécessité. Les médecins généralistes et spécialistes ainsi que les infirmiers retraités peuvent également se porter volontaires, souligne la direction.

• Office des changes : baisse de 19,5% du flux des IDE à fin février. Le flux net des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a atteint près de 2,22 milliards de dirhams (MMDH) à fin février 2020, contre 2,75 MMDH un an auparavant, soit une baisse de 19,5%, selon l’Office des changes. Ce résultat s’explique par la baisse des recettes des IDE de 35,1%, atténué toutefois par une baisse des dépenses de 49,2%, indique l’Office qui vient de rendre publics les indicateurs des échanges extérieurs de février. Au titre des deux premiers mois de l’année, le flux net des Investissements Directs Marocains à l’Etranger (IDME) a baissé de 1,62 MMDH à 692 millions de dirhams (MDH), fait savoir l’Office, précisant que les investissements directs marocains à l’étranger ont atteint 971 MDH (-65,6%), tandis que les cessions de ces investissements ont reculé de 44,6%.

Al Alam :

• Appel à garantir l’appui social aux personnes autistes. Le Collectif Autisme Maroc (CAM) a appelé à intégrer les personnes autistes parmi les groupes ciblés par le système d’appui social au Royaume, quel que soit le revenu de leurs familles. Dans un communiqué publié à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme (2 avril), le Collectif a exhorté les pouvoirs publics à « accélérer la mise en place du registre social, tout en veillant à ce que les personnes handicapées en général et celles atteintes d’autisme en particulier, soient incluses dans les catégories ciblées par le système d’appui social quel que soit le revenu de leurs familles ». Le CAM a également mis l’accent sur la nécessité de protéger les droits des autistes adultes à la participation à tous les aspects de la vie sociale, économique, politique et culturelle, en garantissant leur accès à l’éducation, la formation, à l’emploi et leur droit à l’éducation tout au long de leur vie.

• Le cheptel national en bon état. Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts relève que l’état sanitaire du cheptel national est bon et qu’un suivi de proximité est assuré sur l’ensemble du territoire par les services provinciaux et préfectoraux de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) avec l’appui des médecins vétérinaires privés. Quant à l’opération de vaccination qui a été lancée au mois de janvier, elle se poursuit pour couvrir la totalité des cheptels bovin, ovin, caprin et camelin, indique le ministère dans un communiqué. A cet égard, le ministère fait état de la mise en place d’un programme de sauvegarde du cheptel consistant en la distribution de 2,5 millions de quintaux d’orge subventionné au profit des éleveurs, pour un prix fixe de 2dh/kg, pour palier au déficit pluviométrique très important qui réduit l’apport des parcours de jachère et des cultures fourragères pour couvrir les besoins alimentaires du cheptel national.

Al Ahdath Al Maghribia :• Coronavirus : l’agenda de la Chambre des Conseillers allégé. En accord avec les présidents des groupes et groupements parlementaires, la Chambre des Conseillers a proposé une batterie de mesures préventives pour l’organisation des travaux de sa session d’avril, et ce, conformément aux dispositions de l’article 65 de la Constitution, qui stipule que la deuxième session législative s’ouvrira le vendredi 10 avril 2020. Les mesures exceptionnelles proposées visent à alléger l’agenda des séances plénières, avec la participation de 3 membres maximum de chaque groupe et groupement parlementaire, indique la Chambre des Conseillers dans un communiqué, notant qu’il a été décidé de donner la priorité aux textes juridiques et aux questions ayant trait à la lutte contre la pandémie du Covid-19.

• Les étudiants de l’EMSI proposent trois inventions pour lutter contre le covid-19. L’École marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI) a annoncé que ses étudiants ont proposé trois inventions scientifiques médicales pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Ainsi, « African Savirour » vise à déployer les drones pour pouvoir aider au dépistage des maladies notamment le coronavirus, indique l’école dans un communiqué, notant que le deuxième projet « Digital System Medical Respiratory » (Système respiratoire digital et intelligent) est une innovation pertinente du digitale dans le secteur des systèmes respiratoires. Pour ce qui est de « MeP », elle est « une application mobile sous forme d’une plateforme partageable qui permettra à un médecin de créer et valider des ordonnances afin qu’un patient puisse récupérer son médicament à la pharmacie » et éviter les contaminations via les ordonnances sur papier.

Akhbar Al Yaoum :

• Commerce extérieur: Les indices reculent au 4ème trimestre 2019. Les indices du commerce extérieur (ICE) ont reculé au cours du quatrième trimestre 2019 par rapport à la même période un auparavant, selon le Haut-Commissariat au plan (HCP). L’indice des valeurs unitaires à l’importation a régressé de 3,1%, tandis que celui des valeurs unitaires à l’exportation a diminué de 4%, précise le HCP dans une note information relative aux ICE au T4-2019. A l’importation, la baisse de l’indice résulte principalement du repli des valeurs unitaires de « l’énergie et lubrifiants » de 12,7%, des « produits bruts d’origine minérale » (38,4%), des « demi-produits » (2,7%), de « l’alimentation, boissons et tabacs » (2,7%) et des « produits bruts d’origine animale et végétale » (3,8%), expliquant la même source. Pour ce qui de l’exportation, la diminution s’explique essentiellement par la baisse des valeurs unitaires des « demi-produits » de 19%, des « produits finis de consommation » de 1,9%, des « produits finis d’équipement agricole » de 15%.

• Coronavirus: L’ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel. L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a pris des dispositions spéciales pour préserver son personnel chargé de la conduite du système électrique et de l’eau potable contre le risque de propagation du Covid-19 et de freiner le risque de contamination par le virus. Ainsi, un comité de veille national, coordonné par l’ONEE et regroupant ses partenaires dans la production d’électricité en concertation avec les responsables de sa branche électricité, ses responsables des unités de production d’eau potable et ses directeurs, a été mis en place en vue de mettre en œuvre une approche intégrée et participative pour la lutte contre les effets de la pandémie du Covid-19 et ce, afin d’assurer la continuité du service public d’alimentation en électricité et en eau potable tout en protégeant leur potentiel humain, indique mardi l’ONEE dans un communiqué.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Le dirham impacté par le Covid-19. Dans le sillage de la crise du coronavirus et la 2ème phase de la fluctuation du dirham, la devise marocaine a significativement baissé face à l’euro et au dollar durant les deux dernières semaines. Depuis le début de l’année, le cours EUR/MAD s’est apprécié de 4,15% en passant de 10,7287 DH (au 31 décembre 2019) à 11,1741 dirhams pour un euro ce mercredi 1er avril. L’appréciation de l’euro par rapport au dirham a démarré au cours de ces deux dernières semaines. Par ailleurs, les banques marocaines font face à une baisse de réserves en devises à cause du recul des exportations et la fermeture des frontières suite a l’état d’urgence sanitaire observée dans le Royaume.

• Le coronavirus reporte un accord entre l’ONEE et Sound Energy. L’état d’urgence sanitaire et le confinement imposés au Maroc à cause du coronavirus ont empêché l’ONEE et la société britannique Sound Energy de conclure un accord pour l’achat et la vente de gaz naturel. Initialement prévues pour être achevées le 31 mars 2020, les négociations devraient se poursuivre jusqu’au 30 juin 2020. À cet effet, les deux parties finalisent actuellement un amendement au protocole d’accord signé le 30 octobre dernier. Les deux parties ont néanmoins promis de fournir les efforts nécessaires pour conclure cet arrangement dès que possible.

Bayane Al Yaoum:

• Indemnité forfaitaire de la CNSS: Plus de 700.000 inscrits. Plus de 700.000 salariés du secteur privé sont inscrits à la date du 01 avril à 17h00 pour bénéficier de l’indemnité forfaitaire mensuelle de 2.000 DH auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), dans le cadre de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement des entreprises vulnérables au choc induit par la crise du Coronavirus, a annoncé mercredi soir à la MAP le ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amekraz. Le ministre a indiqué qu’un total de 113.000 entreprises ont déclaré un arrêt temporaire de travail depuis 15 mars dernier sous l’effet de la crise liée au Covid-19, relevant que tous les salariés rejoindront leur travail et les entreprises reprendront leurs activités dès la fin de la crise.

• Marrakech : Plus de 60 infractions en matière des prix et de la qualité des produits alimentaires. Les commissions de contrôle relevant de la Division des Affaires économiques et de la Coordination de la Wilaya de la région Marrakech-Safi, ont enregistré, en mars dernier, plus de 60 infractions en matière des prix et de la qualité des produits alimentaires. Les cinq commissions chargées du contrôle au niveau de la préfecture de Marrakech ont intensifié leurs opérations au cours du mois précédent afin de veiller au suivi de l’état d’approvisionnement et au contrôle des prix des produits de première nécessité sur les marchés locaux, pour éviter toute hausse ou monopole en raison de la conjoncture que traverse le Maroc à cause de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Dans ce sillage, le chef de la Division des Affaires économiques et de la Coordination de la wilaya, Maâti Alga, a fait savoir que lesdites commissions ont rédigé plus de 60 procès-verbaux à l’issue des opérations de contrôle menées au niveau des points de vente en gros et en détail, ainsi que des entrepôts de stockage, outre celles concernant les taxis (grands et petits).

Rissalat Al Oumma

• Un journal britannique salue « la cohésion et la solidarité du Maroc » durant la pandémie. Le journal britannique en ligne Byline Times a salué « la cohésion et la solidarité du Maroc » durant la pandémie de coronavirus qui envahit le monde entier. Dans un article intitulé : « La cohésion et la solidarité du Maroc est une leçon pour nous tous », Jonathan Fenton, auteur de l’article, souligne les différents aspects de solidarité manifestés par le peuple marocain en ces moments de crise, avec des témoignages de Marocains sur les différentes actions entreprises par le gouvernement. « Dans une manifestation de solidarité qui fait chaud au cœur, un grand nombre de Marocains se rassemblent sur leurs toits pour réciter le Coran et prier, un sentiment d’unité au sein de la société en plein confinement », souligne-t-on.

• Les architectes plaident en faveur des travailleurs du BTP. L’Ordre national des architectes a appelé le gouvernement à adopter un décret qui interdit les entreprises de licencier les salariés et de résilier les contrats de travail dans cette conjoncture économique critique. Ce décret permettrait également aux travailleurs ayant perdu leur emploi de bénéficier des indemnités avec des facilitations dans les conditions d’attribution de ces aides. Dans un communiqué, les architectes ont également insisté sur l’impératif de régler au plus vite les échéances du secteur privé pour éviter son effondrement, soulignant la nécessité de soutenir les entreprises, notamment les TPME, dont les bureaux d’études et ce dans le but de préserver les postes d’emploi.

Assahra Al Maghribiya

• 4.835 poursuites judiciaires pour violation de l’état d’urgence sanitaire. Un total de 4.835 personnes ont été poursuivies par les parquets auprès des tribunaux du Royaume pour violation de l’état d’urgence sanitaire depuis l’entrée en vigueur le 24 mars dernier du décret-loi n° 2.20.292 et jusqu’à jeudi 02 avril à 16h, a indiqué la présidence du ministère public. Dans un communiqué, la même source précise que ces poursuites judiciaires interviennent dans le cadre de la mise en œuvre par le ministère public des dispositions répressives prévues par le décret-loi n° 2.20.292 sur les dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration, notant que parmi les individus poursuivis, 334 ont été déférés devant les tribunaux en état de détention.

• TelmidTICE: 600.000 utilisateurs par jour. Le nombre d’utilisateurs de la plateforme TelmidTICE depuis le lancement de l’opération d’enseignement à distance le 16 mars s’est chiffré à 600.000 par jour, a indiqué le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Selon un bilan d’étape établi par le ministère, le nombre total des ressources numérisées produites a atteint 3.000 depuis le début de l’opération d’enseignement à distance dans le cadre des mesures de prévention prises par le Maroc pour faire face à la propagation du nouveau Coronavirus (Covid19), sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, l’objectif étant de garantir la continuité pédagogique avec des résultats positifs à plusieurs niveaux. Le ministère a également indiqué avoir entamé, à la même date, la diffusion des leçons filmées dans un premier temps sur la chaîne Athaqafia TV tout en accordant la priorité aux niveaux certifiants, dans le souci de garantir l’équité et l’égalité des chances, de réduire les disparités entre les familles disposant des moyens pour s’offrir les équipements nécessaires pour cette opération et celles qui n’en ont pas, en plus de prendre en considération la situation des élèves en milieu rural qui n’ont pas accès à internet.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.