Une première. Des scientifiques viennent de découvrir trois nouvelles espèces de reptiles volants qui vivaient au Maroc, il y a plus de 100 millions d’années, selon le quotidien britannique ‘The Guardian’.

La découverte a été faite par le paléontologue de l’Université de Portsmouth, le professeur David Martill, ainsi qu’une équipe de chercheurs du Maroc et des États-Unis.

La découverte confirme l’existence d’une communauté de ptérosaures qui habitait le Maroc préhistorique.

Publiée dans la revue scientifique Cretaceous Research, cette étude permet de découvrir l’histoire évolutive très peu connue de l’Afrique à l’époque des dinosaures.

Selon une porte-parole d’université citée par The Guardian, les nouvelles découvertes ont montré que les ptérosaures africains étaient « assez similaires » à ceux trouvés sur d’autres continents.

A noter que les ptérosaures, qui planaient au-dessus d’un monde dominé par les prédateurs, faisaient partie d’un ancien écosystème fluvial en Afrique qui était plein de vie, y compris des poissons, des crocodiles, des tortues et plusieurs dinosaures prédateurs.

‘The Independent’ a rapporté que les nouveaux ptérosaures ont été identifiés à partir de morceaux de mâchoires et de dents trouvés dans les lits de Kem Kem (Tafilalet), sud-est du Maroc, qui datent de l’époque du Crétacé et avaient des ailes de trois à quatre mètres.

Le Crétacé est une période géologique qui s’étend d’environ −145,0 à −66,0 Ma. Elle se termine avec la disparition des dinosaures non aviens, des ammonites et de nombreuses autres formes de vie. Cette période est la troisième et dernière de l’ère Mésozoïque ; elle suit le Jurassique et précède le Paléogène.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.