Les États-Unis sont officiellement devenus vendredi le premier pays à franchir la barre des 100.000 personnes contaminées au COVID-19, selon les données de l’Université Johns Hopkins.

Les États-Unis se sont installés cette semaine à la première place mondiale des pays comptant le plus grand nombre de patients atteints du nouveau coronavirus, dépassant la Chine et l’Italie.

Selon les experts sanitaires, l’épidémie devrait atteindre son pic dans environ 21 jours. Les États-Unis ajoutent désormais plus de 14.000 nouveaux cas par jour, un nombre qui n’a cessé d’augmenter.

Une étude de l’Université de Washington publiée jeudi prévoyait que les décès aux États-Unis pourraient atteindre 81.000 en juillet, contre plus de 1.500 vendredi. L’étude estime que le pic des besoins en lits d’hôpitaux aux États-Unis surviendra le 14 avril, à environ 232.000 lits, soit environ 50.000 de plus que la capacité actuelle, provoquant une crise pour les hôpitaux.

Partout dans le pays, les gouverneurs se démènent pour augmenter la capacité hospitalière, trouver plus d’équipements de protection pour leurs médecins et infirmiers, qui signalent des pénuries dangereuses, et obtenir plus de ventilateurs, qui permettent aux patients gravement malades de respirer.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.