Par Ali Bouzerda

Au temps du Coronavirus, le temps est suspendu, et nous avec. Nous sommes tristement confinés, 24h/24, dans un espace de quelques mètres carrés face à nos écrans TV ou smartphones dans l’espoir de l’annonce d’un miracle.

Donald Trump, lui, est parmi ceux qui croient fermement aux miracles. D’ailleurs, il s’est aventuré à annoncer sur un ton majestueux : “One day, it’s like a miracle. It will disappear” (un jour, comme un miracle. Il (le virus) disparaîtra). Le président de la plus grande puissance économique et militaire de la planète s’est pris pour un oracle par ces temps de confusion et d’incertitude. Il a même insisté, en racontant à ceux qui voulaient bien l’écouter, que le virus « allait mourir de lui-même ».

Arrogant et sûr de lui, Trump a fait cette prédiction le jeudi 27 février 2020. Et moins d’un mois plus tard, c’est « la débâcle » aux pays de l’Oncle Sam. Bientôt, les États Unis d’Amérique deviendront même l’épicentre de cette pandémie du XXIème siècle.

Tout cela, pour dire que malgré ce que pensent certains, notamment ceux qui chantent avec les sirènes de l’obscurantisme chez nous, il n’y aura malheureusement pas de miracle.

D’ailleurs, les enseignants de « Attarbiya al-Islamiya » (cours d’éducation islamique) nous ont appris à l’école que les derniers miracles ont bel et bien pris fin au VII siècle avec la disparition du prophète Mohammad.

Et par les temps qui courent, le seul miracle qui nous reste, est celui du « confinement ». Au Maroc, le confinement est la seule solution pour sortir indemne de « la guerre » en cours contre « ce connard de virus 19 », comme l’a si bien dit un ami banquier.

Barricadés chez eux depuis des semaines, des amis italiens résidant à Rome conseillent vivement, sur WhatsApp et Facebook, de ne pas bouger de chez soi : « Stay-home my friend… ».

En d’autres termes, il ne faut surtout pas jouer au « héros » en s’exposant à l’ennemi microscopique.

Et se trompent ces « héros » qui sortent dans la rue seuls ou en groupe en pensant qu’ils sont «invincibles » ou possèdent une quelconque « baraka » qui les protégerait du tueur invisible.

Dans cette tragédie humaine où des milliers de personnes sont abattues par le virus et plus près d’un demi-million d’autres contaminées dans différentes régions du monde, il n’y aura pas non plus de « héros » qui échapperont à la règle.

Pas besoin de rappeler les exemples de personnalités, qui malgré leur statut de privilégiés, ont été victimes du virus. Le dernier en date est le prince Charles d’Angleterre.

Et dans cet ordre d’idées, le ministre marocain de l’Intérieur n’a pas caché son étonnement et l’a dit ouvertement devant les élus du peuple (le lundi 23 mars 2020). Il a été surpris par la sortie inattendue de dizaines d’individus dans des villes comme Tanger, Fès et Salé pour soi-disant « implorer le Ciel », alors qu’un état d’urgence sanitaire a été instauré dans tout le pays.

Il s’agit d’un « comportement incompréhensible », a-t-il dit, et il a parfaitement raison car c’est une attitude irresponsable et suicidaire.

En fait, il existe un genre humain dont les pendules se sont arrêtées à l’âge des ténèbres. Ils racontent encore aux simples d’esprit que les épidémies sont « des soldats d’Allah qui les utilise pour discipliner les hommes sur terre afin qu’ils se tournent vers Lui ». En d’autres termes, il serait vain de résister et de prendre des précautions, car « la colère de Dieu ne disparaîtra que par les prières », et non pas par des mesures scientifiques et médicales.

Bref, chez ces gens là, on ne conseille pas, on ment et on manipule des jeunes fragiles pour les envoyer au casse-pipe, comme par le passé… c’est tout.

En attendant le vaccin miracle, qui ne sera pas mis au point avant l’automne prochain, le mode d’emploi pour faire face à la pandémie est partout le même. Il faut faire suivre l’exemple chinois et rester confiné chez soi jusqu’à nouvel ordre afin d’éviter la contagion et soulager le travail mené par les corps médicaux civil et militaire.

D’ailleurs, le 8 avril prochain, les autorités chinoises mettront fin au mesures de quarantaine à Wuhan. C’est officiel, ce sera un retour à la normale et au « business as usual »…

Pas de baguette magique ni autres… et c’est presque un miracle.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.