Un rayon d’espoir. L’agence américaine de réglementation des aliments et des médicaments (FDA) a annoncé qu’elle avait autorisé l’utilisation du premier test de dépistage rapide qui pourrait détecter le nouveau coronavirus en environ 45 minutes.

L’autorisation a été faite vendredi et les tests commenceront à être expédiés la semaine prochaine, selon un communiqué de Cepheid, une société qui fabrique les tests.

« Pendant cette période de demande accrue de services hospitaliers, les cliniciens ont un besoin urgent d’un test de dépistage à la demande pour la gestion en temps réel des patients évalués pour l’admission dans les établissements de santé », a déclaré le Dr David Persing, directeur médical et technologique de Cepheid.

« Un test précis délivré à proximité du patient peut être transformateur – et aider à atténuer la pression que l’émergence de l’épidémie de 2019-nCoV a exercée sur les établissements de santé qui doivent allouer correctement leurs ressources d’isolement respiratoire », a ajouté Persing.

L’annonce intervient alors que la communauté médicale cherchait à obtenir des résultats plus rapides pour endiguer la vague de l’épidémie de coronavirus.

La semaine dernière, le Dr Rod Hochman, PDG de Providence St. Joseph Health, une organisation de 51 hôpitaux et environ 1.000 cliniques, a qualifié de « très déficiente » la capacité de dépistage aux États-Unis. Le délai d’exécution des résultats des tests, a-t-il dit, variait de 24 heures à quatre jours, ce qu’il a jugé « inacceptable ».

Si les cas d’infection ne sont pas identifiés rapidement et que la propagation dans la communauté continue sans contrôle, cela pourrait bientôt submerger le système médical du pays, tout comme à Wuhan, en Chine, a déclaré le Dr Peter Hotez, doyen de l’École nationale de médecine tropicale du Baylor College of Medicine.

Le vice-président américain Mike Pence a annoncé lors d’un point de presse samedi sur la réponse au coronavirus que plus de 195.000 Américains ont été testés pour le virus, le nombre de cas ayant dépassé les 22.000, dont environ la moitié a été confirmée à New York. Il a précisé que le nombre de tests ne comprend pas ceux réalisés par les hôpitaux de comté ou les laboratoires de soins de santé à travers le pays.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.