Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :

Le Matin :

• Coronavirus: 54 cas confirmés jusqu’à présent. Un total de 54 cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés jusqu’à présent au Maroc, a annoncé mercredi soir le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb. Rabat-Salé-Kénitra vient en tête des régions touchées avec 14 cas confirmés, suivie de Casablanca-Settat et Fès-Meknes avec 12 cas chacune, Marrakech-Safi (5 cas) et Souss-Massa (4 cas), a précisé le ministre dans une déclaration retransmise en direct par la MAP sur sa chaine M24 et RIM RADIO. Les régions de Beni Mellal, Tanger-Tétouan Al Hoceima et l’Oriental ont enregistré 2 cas confirmés chacune, alors qu’un autre cas a été détecté dans la région de Guelmim-Oued Noun, a-t-il dit. • Les citoyens invités à limiter leurs déplacements. Dans le cadre des mesures préventives prises pour faire face à la situation exceptionnelle relative au danger de la propagation du nouveau coronavirus sur le territoire national, une série de nouvelles mesures ont été prises renforçant le système de veille adopté depuis l’apparition de ce virus, indique un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé. Dans ce contexte et suite aux mesures annoncées précédemment, les autorités publiques appellent les citoyennes et citoyens à restreindre et à limiter leurs déplacements et à se conformer à “l’isolement sanitaire” dans leurs domiciles comme mesure préventive nécessaire dans cette étape délicate afin de freiner la propagation du nouveau coronavirus, ajoute le communiqué. A cet effet, les déplacements dans les lieux et places publics seront conditionnés par la nécessité absolue d’aller faire des courses ou de se soigner ou de rejoindre le travail.

L’Economiste :

• Fonds Covid-19: plus de 17 MMDH collectés. En moins de trois jours, le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus, mis en place sur instructions royales, a pu regrouper plus de 17 milliards de DH (MMDH), hors rémunérations des hauts cadres de l’État. Plusieurs entreprises, institutions et hauts fonctionnaires ont mis la main à la poche. Hier, à l’heure où nous mettions sous presse, de grands groupes ont annoncé leur contribution, notamment la holding Al Mada qui a fait un don de 2 milliards de DH ou encore BMCE Bank, BCP et Afriquia qui ont octroyé un milliard de DH chacun. Élan de générosité aussi de la part des hauts cadres de l’Etat qui se privent d’un mois de salaire. Ministres, parlementaires, secrétaires généraux des différents départements ministériels… ont contribué.

• L’industrie automobile quasiment à l’arrêt. Comme tous les autres secteurs de l’économie, l’automobile est pleinement et fortement affecté par la crise du coronavirus. L’annonce du report de l’Auto Expo à juin 2021, la semaine passée a, en effet, été une onde de choc pour les importateurs-distributeurs des principales marques puisqu’il représente un important booster des ventes. Aujourd’hui, c’est l’industrie automobile qui vacille avec la décision du groupe Renault Maroc de suspendre temporairement ses activités industrielles dans le Royaume. « Cette mesure temporaire qui concerne près de 11.000 collaborateurs répartis sur les deux usines, intervient à la suite des impacts liés à la pandémie de Covid-19 tant dans le Royaume qu’à l’international », soutient le groupe dans un communiqué.

Aujourd’hui le Maroc :

• Aviculture: l’approvisionnement amplement suffisant. « Le secteur avicole dispose d’une capacité plus que suffisante pour assurer un approvisionnement normal et régulier du pays en viandes de volailles et en œufs de consommation». C’est en ces termes que la fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) rassure les aviculteurs et consommateurs quant à la situation du marché dans ces circonstances exceptionnelles que connaît le Royaume du fait de la propagation du covid-19. Les éleveurs n’ont pas à s’inquiéter. Leurs élevages seront approvisionnés sereinement en poussins et en aliments composés, et ce dans les conditions habituelles de respect absolu en matière de quantité, de qualité et de délais.

• Confiné à domicile, Abdelkader Amara rassure sur son état de santé. Le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, confiné à domicile après sa contamination par le Covid-19, a rassuré sur son état de santé ainsi que celui de sa famille. « Ma situation sanitaire est plutôt normale et rassurante. Les membres de ma famille se portent bien », a-t-il déclaré à la presse, affirmant poursuivre ses fonctions à distance afin d’assurer la marche du travail en étroite coordination avec les services du ministère. Amara a souligné à quel point les précautions sanitaires contre le virus demeurent essentielles, particulièrement la mise en quarantaine, les règles d’hygiène et le respect constant de la distance même avec les plus proches.

L’Opinion :

• Alimentation: entre psychose et approvisionnement. Alors que plusieurs rayons ont été vidés dans les supermarchés et que certains produits alimentaires agricoles ont connu un mouvement inhabituel d’écoulement ces derniers jours, les marchés connaissent et connaîtront un ravitaillement régulier et le réapprovisionnement sera assuré. Aujourd’hui, tous les produits sont disponibles dans les rayons et dans les marchés, et cela continuera de l’être si les citoyens ne se ruent pas dans les supermarchés en vue de stocker les produits.Un effondrement de la chaîne d’approvisionnement ou une pénurie généralisée sont pratiquement indisponibles, a déclaré le département de l’Agriculture et de la Pêche sur un ton rassuré.

• Covid-19: vaste opération de désinfection à El Kalâa des Sraghna. Les services compétents relevant du Conseil de la commune d’El Kalâa des Sraghna ont entamé une vaste opération de désinfection et et de stérilisation des différents établissements et services administratifs et sportifs et ce, dans le cadre des mesures préventives visant à lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19). Initiée en coordination avec les autorités locales, cette campagne cible les lieux hautement fréquentés par les citoyens, afin d’éviter toute éventuelle contamination par ce virus, souligne un communiqué dudit Conseil.

Al Bayane :

• La Fondation Hassan II pour les MRE lance un service d’apprentissage en ligne. La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a mis à la disposition des enfants marocains bénéficiaires de l’enseignement de la langue arabe et de la culture d’origine (ELCO), un service en ligne qui leur permet de poursuivre leur apprentissage à distance. Suite à la fermeture des établissements scolaires dans plusieurs pays d’Europe pour faire face à la propagation du Coronavirus, les bénéficiaires peuvent poursuivre leur formation via la plateforme web d’enseignement de la langue arabe et de la culture d’origine: e.madrassa.ma, a indiqué la Fondation dans un communiqué. Cette action concerne pour l’instant 40.000 bénéficiaires, dont 32.336 en France et 8.000 en Belgique, souligne la Fondation.

• Le ministère de l’Aménagement du Territoire national applique des horaires fixes pour les visites. Le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a procédé à la fermeture des bureaux d’accueil aux niveaux central et régional, tout en appliquant des horaires fixes pour les visites, afin de limiter la propagation du nouveau Coronavirus. Un espace aménagé a été mis en place à cette effet, tenant compte des mesures de sécurité exigées, a indiqué le ministère dans un communiqué, notant que le fonctionnement des bureaux d’ordre a été revu en optant pour des dispositifs de communication à distance ou du dépôt des dossiers auprès des guichets à travers des fenêtres et des portes.

Libération :

• Covid-19: ouverture d’un compte bancaire dédié à la réception des dons. Dans le cadre de l’effort national de prévention et de lutte contre la pandémie du Coronavirus COVID-19 et ses effets, et afin de permettre aux personnes, physiques ou morales, d’y contribuer, il a été procédé à la création d’un compte d’affectation spéciale n°: 3.1.0.0.1.13.030, intitulé « Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus La Covid-19 », indique le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration. Ainsi, les personnes intéressées sont invitées à verser leurs dons au compte d’affectation spéciale susvisé par virement bancaire sur le compte : RIB 001 810 00 780 002 011 062 02 21, ouvert sur les livres de BANK AL-MAGHRIB /RABAT, au nom du Trésorier Ministériel auprès du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, souligne la même source.

• La BNRM décide de fournir ses services à distance. La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) a décidé de fournir ses services à distance, dans le droit fil des mesures de précaution prises au niveau national pour contrer la propagation de la pandémie du coronavirus. Il s’agit d’offrir à distance les services administratifs aux usagers, ceux de dépôt légal et d’inscription des adhérents, en plus de l’assistance en ligne pour l’obtention de documents numérisés (manuscrits, magazines, ouvrages…), a indiqué la BNRM dans un communiqué. En outre, l’institution va adopter un système de travail à distance dès mardi pour les fonctionnaires dont la mission ne nécessite pas la présence sur le lieu de travail, tout en les appelant à recourir aux techniques de visioconférence pour les réunions jugées essentielles entre les responsables.

Akhbar Al Yaoum:

• Impacts du Covid-19: l’activité informelle sera indemnisée. Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé que le comité de veille économique, créé par le gouvernement pour assurer le suivi des effets du coronavirus, se réunira ce jeudi 19 mars, afin d’étudier les possibilités d’appui aux catégories affectées par la paralysie de nombreux secteurs et entreprises. Le ministre, qui n’a pas donné de détail sur les modalités d’appui, a évoqué la possibilité d’impliquer la CNSS dans l’indemnisation des personnes affectées. Le secteur informel n’est pas en reste, quoique jusqu’à présent aucune modalité d’indemnisation n’a été communiquée. Les entreprises les plus lourdement impactées sont celles ayant des liens commerciaux avec les pays membres de l’UE, a précisé Benchaâboun, lors d’une réunion de la Commission des Finances à la Chambre des représentants.

• Série de mesures pour venir en aide du secteur du tourisme. A l’issue de la première réunion du Comité de Veille Économique (CVE), le président de la CNT, Abdellatif Kabbaj a relevé que parmi les mesures proposées au CVE pour soutenir le secteur face aux conséquences de la crise du coronavirus figurent le report/suppression des charges sociales (CNSS/CIMR..) et les dégrèvements d’impôt (IR, IS, TVA..) pour toute la période de crise. Il s’agit également du report des échéances bancaires de 12 mois, le maintien des lignes de crédit et l’ouverture de lignes d’emprunts sur 12 mois avec réduction du taux d’intérêt à 2% sur cette période. Parmi les mesures proposées également, pour accompagner le secteur dans la gestion de cette mauvaise passe, M. Kabbaj cite le renforcement des garanties de crédit, la mise en place d’un Fonds de soutien en faveur des entreprises touristiques pour faire face aux conséquences des crises et la mise en place d’un dispositif de chômage partiel.

Al Massae:

• Appel à la création d’une cellule pour gérer la pénurie de médicaments. Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a adressé une correspondance au ministre de la Santé pour attirer son attention sur «le manque de médicaments constaté dans plusieurs villes du Royaume». Et ce, à cause de la ruée des citoyens sur ces produits pharmaceutiques. Le Conseil a demandé au ministre d’appeler les pharmaciens d’officine à rationaliser les ventes de médicaments selon les besoins de leurs clients. Il l’a également invité à créer une cellule pour gérer la pénurie de médicaments à travers les différentes villes marocaines.

• Des médecins volontaires au chevet des citoyens. Quelque 120 médecins se sont mobilisés à travers les 12 régions du Royaume pour répondre aux interrogations de citoyens suspectés de contamination du coronavirus. Dans une démarche solidaire, un site web a été dédié aux citoyens qui peuvent y consulter un médecin par messagerie ou pas appel vidéo. L’utilisateur peut également télécharger les différents documents disponibles sur le site. La plateforme dispose de tous les outils nécessaires pour l’établissement d’une communication entre le patient et le médecin tout en garantissant la confidentialité des données.

Al Ahdath Al Maghbia:

• Coronavirus: Gare aux applications et sites web malveillants. Plusieurs applications et sites web malveillants qui ont pour but d’infecter un nombre important de victimes sont apparus, vu les circonstances actuelles et la vaste médiatisation du coronavirus, indique l’Administration de la Défense nationale. Dans un communiqué, la même source cite à titre d’exemple, l’application du suivi du coronavirus « Covidlock » qui n’est en réalité qu’un ransomware, disponible sur le site “coronavirusapp”, précisant que ce ransomware chiffre les appareils des victimes, puis demande qu’une rançon de 100$ soit payée (en Bitcoin) dans un délai de 48 heures pour récupérer l’accès à l’appareil infecté. Les auteurs de ce ransomware avertissent les victimes que les contacts, photos et autres contenus seront supprimés et les comptes de médias sociaux seront divulgués, explique le communiqué.

• Un milliard de dirhams pour le département de la Santé. Le ministre de l’Économie et des finances a indiqué qu’un milliard de dirhams a été versé au ministère de la Santé dès la création du Fonds spécial pour la gestion de l’épidémie de Covid-19, pour qu’il puisse procéder à la mise à niveau des infrastructures et l’acquisition du matériel pour se préparer, le cas échéant, à une éventuelle aggravation de la situation épidémiologique. Intervenant devant la Commission des Finances à la première Chambre, Benchaâboun a fait savoir que le gouvernement a procédé à la simplification des procédures relatives aux appels d’offres, afin de permettre au ministère de la Santé d’acquérir tous les outils équipements nécessaires. Pou lui, cette pandémie est, avant tout, une crise sanitaire, ce qui donne la priorité au département de la Santé.

Al Alam :

• Covid-19: les propositions de la CGEM. Dans le but de limiter les impacts de la propagation du coronavirus sur l’économie nationale, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a proposé un ensemble de mesures, dont le report des échéances des déclarations fiscales, que ce soit pour les personnes physiques, les personnes morales ou les TPME, le report des impôts et des cotisations sociales et l’inclusion de tous les acteurs économiques, dont les commerçants de proximité et les salariés exerçant dans les secteurs vitaux, fortement impactés.

• Casablanca: Pas plus de 100 passagers assis par rame de tramway. La RATP Dev, opérateur de tramway à Casablanca, a décidé, à compter de mardi, de ramener à 100 passagers en places assises la capacité maximum de chaque rame en circulation sur les deux lignes du réseau casablancais. « Pour la sécurité et la santé de tous, la capacité autorisée pour chacune des rames sera de 100 personnes maximum et uniquement sur les places assises », souligne la société dans un communiqué. L’opérateur invite « les Casablancaises et les Casablancais à emprunter le tramway uniquement en cas d’absolue nécessité », à la lumière des dernières directives des autorités compétentes, tout en appelant à la responsabilité de tous afin de limiter la propagation du virus.

Bayane Al Yaoum : • Covid-19/Fonds spécial: L’OCP apporte une contribution 3 MMDH. Suite à la mise en place, sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), le Groupe OCP va apporter une contribution de 3 milliards de dirhams (MMDH) à cet effort, apprend-on d’une source officielle à l’Office. « S’inscrivant dans cet élan de solidarité nationale insufflé par Sa Majesté le Roi, cette enveloppe fait partie d’un ensemble de mesures que le Groupe compte déployer dans les jours à venir pour appuyer l’Etat dans ses efforts de lutte contre la propagation du Coronavirus, et ses conséquences sur l’économie nationale », souligne la même source. Au cœur du dispositif de solidarité, l’Université Mohammed VI Polytechnique, plateforme de référence pour l’éducation en ligne, mettra à disposition ses ressources digitales et son savoir-faire, poursuit-on.

• Coronavirus : La HACA appelle à une communication « plus inclusive ». Le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle (CSCA) a recommandé, lors de sa réunion plénière, que la communication publique mise en place pour la lutte contre la propagation du coronavirus soit « la plus inclusive possible » et que les messages diffusés soient « accessibles » à tous les citoyens. « Tout en prenant acte de l’effort exceptionnel de communication et de sensibilisation au Coronavirus, déployé par les radios et les télévisions marocaines, et se fondant sur le droit d’accès à l’information de tous les citoyens, le Conseil préconise que tous les spots de sensibilisation au Coronavirus soient diffusés sur toutes les chaînes publiques, dans les deux langues nationales, arabe et amazighe, et avec le langage des signes pour les télévisions », a indiqué mardi soir la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) dans un communiqué. Cette recommandation intervient suite au constat de la diffusion sans langage des signes, du spot informant sur la nature et les moyens de transmission du virus et les gestes-barrières recommandés pour en limiter la propagation, explique le communiqué, faisant état du même constat en ce qui concerne la diffusion du spot relatif à la mise en place d’un dispositif de scolarité à distance.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Covid-19: les formations politiques représentées au Parlement apportent leur soutien. Toutes les formations politiques représentées au Parlement, l’USFP, le PJD, le PAM, le PI, le RNI, le MP, l’UC et le PPS se sont dites prêtes à apporter une aide matérielle et morale aux autorités publiques et aux services des collectivités territoriales en vue de faire face à l’épidémie du coronavirus au Maroc. Dans un communiqué conjoint, les partis politiques ont salué hautement les Initiatives Royales visant à protéger le peuple marocain des retombées de la propagation du Covid-19. Ils ont, par ailleurs, loué l’esprit national fort et la forte mobilisation dont le peuple marocain a fait montre depuis l’apparition de cette pandémie au Maroc.

• BAM: la croissance devrait stagner à 2,3% en 2020. La croissance économique devrait stagner à 2,3% en 2020 et rebondir à 3,8% en 2021, estime Bank Al-Maghrib (BAM), notant toutefois que ces prévisions restent entourées « de fortes incertitudes » et sont sujettes à une révision à la baisse si la propagation de la pandémie Covid-19 au niveau mondial n’est pas contenue à court terme. En outre, le Conseil de Bank Al-Maghrib a décidé de réduire le taux directeur de 25 points de base (pb) à 2% pour soutenir l’activité économique, tout en continuant à suivre de très près l’ensemble des évolutions.

Rissalat Al Oumma: • Covid-19: un comité de vigilance pour assurer l’approvisionnement en énergie. Dans le cadre des mesures de précaution prises pour remédier à la situation exceptionnelle liée à l’épidémie du coronavirus au Maroc, il a été décidé de mettre en place un comité de vigilance pour suivre l’approvisionnement du marché national en énergie. Ce comité, présidé par les ministères de l’Intérieur et de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, participera à toutes les interventions des secteurs public et privé et se réunira périodiquement, ce qui permettra à l’opinion publique et aux acteurs du secteur de suivre le processus de sécurisation du marché en produits énergétiques, de l’importation à la distribution, ainsi que les mesures prises à cet égard.

• Les cours de soutien en présentiel formellement interdits. Les cours de soutien en présentiel dispensés au sein d’établissements privés, de centres de soutien pédagogique, toutes catégories confondues, ou dans tous autres locaux ou à domicile sont strictement interdits, a souligné le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.Dans un communiqué, le ministère informe les parents d’élèves, les établissements privés et l’ensemble du personnel de l’enseignement des secteurs public et privé que l’interdiction des cours de soutien en présentiel intervient dans le sillage de la suspension des cours dans l’ensemble des établissements d’enseignement du Royaume, tous cycles confondus, depuis lundi dernier, conformément aux directives des autorités compétentes qui visent à endiguer la propagation du virus Covid-19.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.