Verdict. Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, ce mardi, l’activiste Omar Radi à quatre mois de prison avec sursis pour un tweet jugé «diffamatoire » envers un juge, a-t-on appris de sources judiciaires.

Le tribunal lui a collé en outre une amende de 500 dirhams, ajoutent les mêmes sources.

Dans une déclaration à la presse, Radi n’a pas caché son étonnement en disant : « Nous nous attendions à ce que la poursuite judiciaire soit déclarée nulle et non avenue et non pas une condamnation même si elle est avec un sursis « .

A noter que la défense de Radi a décidé de faire appel afin d’affirmer son « innocence », souligne-t-on.

Selon la même source, Radi dans son tweet aurait plutôt critiqué « une décision judiciaire » rendue contre les détenus de Hirak Rif et dont les dirigeants avaient écopé de lourdes peines allant jusqu’à 20 ans de prison ferme.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.