La faute au Coronavirus. Et pour cause, le tournage au Maroc du nouveau film de John Michael McDonagh « The Forgiven » a été brutalement interrompue, lundi, à cause de la pandémie du coronavirus, a rapporté le site spécialisé dans l’industrie cinématographique « screendaily.com ».

La même source a indiqué que les producteurs du film ont affrété des avions pour ramener les acteurs et l’équipe de tournage chez eux, précisant que l’actrice Jessica Chastain s’est envolée dimanche soir alors que Ralph Fiennes et McDonagh devaient quitter le Maroc lundi.

« Nous reprendrons (le tournage) lorsque l’interdiction de voyager sera levée », a déclaré à screendaily Phil Hunt, directeur financier de la production du film.

L’arrêt du tournage survient à un moment où la société de production « Head Gear » continue de se battre pour poursuivre certains de ses autres projets.

Hunt a reconnu que Head Gear a dû arrêter certaines de ses nouvelles productions parce que « nous avons de gros problèmes d’assurance. Ils (les assureurs) ne pourront pas assurer contre le virus. Aucun financier ne s’impliquera dans la production qui risque de s’arrêter ».

Toutefois, deux films soutenus par Head Gear seraient tournés malgré la pandémie mondiale, l’un à Los Angeles pendant deux semaines et l’autre à Palm Springs pendant deux semaines. Il s’agit, selon Hunt, de deux films à « petits budgets ».

+ Impact financier sur la production cinématographique +

En ce qui concerne le Royaume-Uni, Hunt a exprimé sa crainte que les petites sociétés cinématographiques de tous les secteurs de l’industrie soient désormais confrontées à de gros problèmes de trésorerie, appelant le public à soutenir cette industrie.

« Ça va être dévastateur parce que les gens ont besoin d’un chèque mensuel. Dans ce métier, les flux de trésorerie sont de toute façon terribles. Je pense qu’il va y avoir des entreprises qui seront en faillite », a-t-il affirmé.

Un autre producteur britannique de premier plan, Ben Pugh, a confirmé à Screendaily que la société reportait l’une de ses productions indépendantes et en mettait une autre en pause.

« Nous étions pendant neuf semaines dehors et sur le point d’entamer une pré-production complète. Au fur et à mesure que la situation évoluait, nous avons fait le tour de nos partenaires, de l’équipe et des acteurs et expliqué que, compte tenu de la situation changeante, il n’est pas judicieux de procéder à la pré-production complète d’un nouveau projet », a déclaré Pugh, refusant de mentionner les titres.

« Avant tout, nous pensons à nos acteurs, à notre équipe de tournage et de production, à leur santé et à leur sécurité… Nous ne voulons pas commencer une nouvelle production tant que la situation n’est pas claire », a -t-il ajouté.

Selon screendaily, 42 projets en post-production sont confrontés à des problèmes similaires, mais à plus petite échelle.

« Vous devez vous assurer que vous travaillez de manière sûre et appropriée », a déclaré Pugh au sujet des efforts que l’entreprise déploie pour mettre en place des plans d’urgence tout en respectant la réglementation.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.