Les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

Le Matin :

• Fermeture des mosquées pour les cinq prières et celle du vendredi. En réponse à la demande de fatwa adressée par Amir Al-Mouminine au Conseil supérieur des Oulémas, l’instance scientifique chargée des fatwa recommande la fermeture temporaire des mosquées pour les cinq prières et celle du vendredi à partir de ce lundi 16 mars 2020 correspondant au 21 rajab 1441, indique un communiqué du Conseil supérieur des Oulémas. L’instance scientifique chargée des fatwas au Conseil supérieur des oulémas recommande: De fermer les mosquées pour les cinq prières ou la prière du vendredi et ce à partir du lundi 16 mars 2020 correspondant au 21 Rajab 1441; De rassurer les citoyens et citoyennes que cette mesure est temporaire et que les prières reprendront dans les mosquées dès que les autorités compétentes auront décidé que la situation sanitaire est normalisée; De continuer à appeler à la prière (al adhan) dans toutes les mosquées.

• Aucune discontinuité d’approvisionnement en produits agricoles et de la pêche. Après le mouvement inhabituel d’écoulement qu’ont subi certains produits alimentaires agricoles ces derniers jours, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts tient à assurer que les marchés connaissent et connaîtront un ravitaillement régulier et que le réapprovisionnement sera assuré. Le marché marocain ne souffrira d’aucune discontinuité dans son approvisionnement en produits agricoles et de la pêche, souligne un communiqué du ministère, notant que malgré la grande demande ayant conduit à un écoulement rapide de certaines denrées alimentaires agricoles et de la pêche au niveau de quelques marchés et points de vente, le ravitaillement des marchés sera assuré de manière régulière. Le réapprovisionnement sera garanti grâce aux disponibilités suffisantes dont bénéficie le Maroc ainsi qu’à la continuité de la production agricole et de la pêche qui ne subira aucune rupture, ajoute le communiqué.

L’Economiste :

• Le comité de veille valide deux mesures. Suspension des charges sociales et moratoire sur les crédits bancaires. Dans l’immédiat, ce sont les deux grandes mesures prises par le Comité de veille économique réuni hier au ministère des Finances. Elles devront être opérationnelles à partir du lundi 23 mars. « Nous allons commencer par deux secteurs, le tourisme et le textile qui sont les plus touchés. Un plan d’ensemble est envisagé puisque d’autres activités sont également impactées », souligne un membre du Comité de veille Économique, une structure qui a montré son efficacité lors de la crise économique de 2008 et qui a été réactivée depuis quelques jours. Un comité technique a été créé pour préparer un guide expliquant les modalités et les conditions d’octroi de ces mesures, au cas par cas.

• Le commerce extérieur en mode télétravail. Depuis hier, la quasi-totalité des opérations de commerce extérieur ont été dématérialisées. La mesure-barrière prise par PortNet vise à contrer le coronavirus. L’idée est de réduire au maximum les déplacements des utilisateurs pour éviter les risques de contamination via la manipulation et l’échange de documents papier. D’autant plus que le nombre d’utilisateurs s’élève à 50.000 personnes. Ce qui représente un risque majeur aussi bien pour les clients que pour les collaborateurs. Ainsi, la souscription et le dépôt des dossiers d’abonnement en ligne, le paiement des factures ANP, de PortNet et des bureaux de contrôles des produits industriels s’effectueront désormais via internet.

Aujourd’hui le Maroc :

• Démarrage des cours à distance. L’opération de l’enseignement à distance a été lancée lundi, via le portail électronique TelmidTice et sur la chaine TV Athaqafia. Le ministère de l’éducation nationale signale que l’accès au portail est disponible dès lundi à partir de 10h00 via le lien http://telmidTICE.men.gov.ma, sans mot de passe, et fournira des leçons regroupées selon la matière, le niveau et la branche d’étude. Dans un premier temps, le site web sera alimenté des cours numériques actuellement disponibles, puis sera régulièrement actualisé selon une programmation horaire prenant en compte la progression pédagogique adoptée dans les cours au sein des établissements scolaires.

• Coronavirus: La présidence du Ministère public appelle à éviter le dépôt direct des plaintes. Le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public a appelé les usagers à éviter le dépôt direct des plaintes, afin de réduire l’affluence aux juridictions et, par-là, le risque de propagation du Coronavirus. Dans un communiqué, le président du Ministère public a appelé les citoyens à déposer leurs plaintes auprès des procureurs généraux du Roi près les cours d’appel et des procureurs du Roi près les tribunaux de première instance par fax ou e-mail ou via le site web du Ministère public: www.pmp.ma. De même, des lignes téléphoniques ont été mises en place pour permettre aux avocats et aux justiciables de demander des informations et indications dans les cas urgents et de signaler des crimes, affirme la même source, précisant que ces numéros de téléphone seront annoncés au niveau local et sont disponibles sur le site-web de la présidence du Ministère public.

L’Opinion :

• Covid-19: Désinfections dans les tramways de Casablanca et de Rabat. Des mesures préventives ont été prises pour lutter contre toute éventualité de contamination au Covid-19. D’après les informations de de la Société de Tramway de Rabat-Salé et de Casa Tramway, les rames, entre autres, du réseau du tramway Rabat-Salé et de la ville de Casablanca sont soumises à des opérations de désinfection et de nettoyage régulières. Outre les mesures particulières liées au Covid-19 pour désinfecter les rames du réseau, les distributeurs automatiques et les agences commerciales, toutes les parties du tram en contact avec les mains des clients sont systématiquement désinfectées avec un produit spécial.

• Région riche, dotée d’un haut potentiel humain, agricole et minier, l’Oriental n’en demeure pas moins hautement exposé aux principales carences économiques dont souffre l’ensemble du pays et qui s’y trouvent accentuées par l’éloignement géographique. Selon l’agence de l’Oriental, la région éponyme recueille 11% du volume national des dépôts bancaires, 25% des transferts financiers des MRE vers le Maroc, tandis que 44% de son économie proviennent de l’informel. Ce qui atteste de son grand potentiel de développement. Depuis 2005, le Fonds d’Investissement de la Région de l’Oriental, doté de 300 millions de dirhams, a été créé pour financer les projets productifs, créateurs de valeurs et d’emplois qualifiés.

Al Bayane :

• Transport public: Nouvelles mesures préventives. Le ministère de l’Intérieur annonce qu’une série de mesures organisationnelles relatives à la gestion du transport public, toutes catégories confondues, ont été prises afin de préserver la santé et la sûreté des citoyennes et citoyens, et ce dans le cadre de la poursuite des mesures et dispositions préventives prises pour faire face au danger de propagation du nouveau Coronavirus, « Covid-19 ». Ces mesures, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur, consistent à limiter à trois les places dans les grands taxis, au lieu des six en vigueur, relevant que les autobus et tramways ne doivent pas dépasser leur capacité maximale, en respectant le nombre limité de passagers qui correspond au nombre de sièges disponibles.

• Covid-19: L’ANSR appelle les professionnels et les usagers à prendre les précautions nécessaires. L’Agence nationale de la sécurité routière (ANSR) a appelé les professionnels et les usagers des services de permis de conduire et de cartes grises à prendre les précautions nécessaires dans le cadre des mesures de vigilance et de contrôle contre la propagation du virus Covid-19. Dans un communiqué, l’ANSR a appelé les usagers à ne se déplacer aux centres d’immatriculation qu’en cas de nécessité absolue, de même que de reporter les dates de passage de l’examen théorique du permis de conduire à juin 2020, indiquant que les rendez-vous préalablement réservés peuvent être annulés et reprogrammés à partir de cette même date si les candidats le souhaitent.

Libération :

• Le gouvernement va sévir contre toute spéculation. Le gouvernement va sévir contre toute tentative de spéculation susceptible de porter atteinte à l’approvisionnement du marché national en produits de base, a affirmé le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, rassurant que l’ensemble des marchandises sont disponibles. « Nous avons décidé avec le ministère de l’Intérieur de suivre la situation de très près et demandé aux opérateurs de nous informer d’une façon continue. Nous allons sévir lorsqu’il y aurait spéculation », a dit Elalamy dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion tenue au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) avec les professionnels du secteur de la distribution sur l’impact du coronavirus sur ce secteur. Ce n’est pas le moment de spéculer sur les prix, a-t-il soutenu, ajoutant que « ce n’est pas nécessaire de stocker puisque l’ensemble des produits sont disponibles avec des quantités largement suffisantes ».

• Marrakech: des plateformes pour le suivi des cours à distance. L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech a annoncé la création de plateformes électroniques pour le suivi de l’enseignement à distance (E-learning) suite à la suspension des cours par le ministère de tutelle, jusqu’à nouvel ordre, dans l’ensemble des établissements d’enseignement, de formation professionnelle et des établissements universitaires. Selon un communiqué de la présidence de cet établissement d’enseignement supérieur, les étudiants peuvent accéder à ces plateformes via la plateforme principale « UCA Campus Numérique » sur le portail électronique de l’université, ainsi que sur les sites électroniques des différents établissements relevant de l’UCA au niveau des villes de Marrakech, Safi, Essaouira et d’El Kelâa des Sraghna et ce, à partir de lundi. La même source tient à préciser que l’université reste à la disposition des étudiants via les canaux de communication susmentionnés, ainsi que par le biais d’autres qui seront annoncés ultérieurement afin de faciliter leur adhésion à l’opération du E-learning.

Akhbar Al Yaoum:

• Entretiens maroco-ivoiriens sur l’expertise des régulateurs-médias en matière de monitoring du pluralisme. Le renforcement de l’expertise des régulateurs-médias en matière de monitoring du pluralisme et de promotion des standards professionnels a été au centre d’entretiens qu’a eus la présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach, et son homologue ivoirien René Bourgoin. Ces échanges interviennent à l’occasion d’une visite de travail qu’a effectuée la Présidente de la HACA à Abidjan, les 11 et 12 courant. Cette visite de travail, la première du genre pour la HACA en terre ivoirienne dans un cadre bilatéral, intervient suite à l’invitation de M. Bourgoin, nommé en janvier dernier Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle de Côte d’Ivoire.

• Soft-skills: l’Université Mohammed V et l’OFFPT s’allient. L’Université Mohammed V, l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) et la Faculté des Sciences de l’Éducation (FSE) ont conclu, jeudi à Rabat, une convention de partenariat pour la formation en pédagogie, communication et Soft-skills, au profit des formateurs de l’OFPPT. Ce partenariat intervient conformément aux Hautes Orientations Royales relatives à la valorisation du capital humain à travers le développement des compétences individuelles et collectives et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la « Vision Stratégique de la Réforme 2015-2030 ». Signé par le directeur général de l’OFPPT, Loubna Tricha, le président de l’Université Mohammed V de Rabat, Mohamed Rhachi et le doyen de la faculté des sciences de l’éducation, Abdellatif Kidai, ce partenariat vise à favoriser le développement des compétences pédagogiques de quelque 1.740 bénéficiaires.

Al Massae:

• Les enseignants contraints de se rendre aux écoles. Après une une situation de flou suite à la suspension des cours, le ministère de l’Education nationale a fait savoir que les enseignants sont dans l’obligation de se rendre aux établissements scolaires. D’autre part, le ministère a invité les parents d’élèves à veiller à l’assiduité de leurs enfants en les incitant à rester à la maison et à suivre leurs cours de façon continue, tout en respectant les règles de prévention. D’après un communiqué du ministère, tous les établissements d’enseignement et les établissements de formation des cadres relevant du département de l’éducation nationale resteront ouverts à tous les cadres administratifs et éducatifs, afin de garantir la continuité pédagogique à travers l’enseignement à distance. Une permanence pédagogique sera mis en place avec l’adhésion de tous les cadres administratifs et éducatifs, précise la même source.

• L’Intérieur mobilisé pour contrôler les prix. Sur instructions du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, des commissions spéciales ont été dépêchées à travers les différentes régions pour renforcer les mesures de contrôle dans les commerces et les marchés. Il s’agit notamment de contrôler les prix et lutter contre toutes les formes de monopole et de spéculation. Ces commissions effectueront des visites surprises dans des commerces et des marchés pour vérifier leur respect des prix réels des produits alimentaires. Le ministre a appelé à punir tout dépassement et que toute spéculation serait synonyme de fermeture du commerce.

Al Ahdath Al Maghribia:

• Le Maroc est capable de faire face au coronavirus selon l’OMS. D’après les communiqués publiés régulièrement par l’OMS, le Maroc figure parmi les pays qui sont prêts et capables d’endiguer les épidémies, dont le Covid-19. Selon le critère de sécurité sanitaire adopté par l’Université américaine de Johns Hopkins, qui a établi ce classement, le Royaume occupe la 68 place mondiale sur 195 pays.

• Les ministres marocains testés négatifs au Covid-19. Les membres du gouvernement marocain ont été testés négatifs au coronavirus, a annoncé le département du chef du gouvernement. Dans un communiqué, le département du chef du gouvernement a souligné qu' »immédiatement après la publication des résultats des analyses qui ont confirmé que l’un des membres de l’exécutif a été contaminé par le coronavirus, les membres du gouvernement ont été soumis aux examens médicaux minutieux », précisant que tous les résultats ont été négatifs au covid 19. Les membres du gouvernement jouissent d’une bonne santé et exercent leurs fonctions de manière habituelle en total respect des principes et mesures en vigueur, a ajouté la même source.

Al Alam:

• Flambée des prix des produits alimentaires. En raison des craintes suscitées par la propagation de la pandémie du coronavirus, la demande en produits alimentaires et d’hygiène a nettement augmenté, donnant lieu à une flambée inédite des prix de ces produits. Une visite dans certains marchés de Rabat a permis de constater des hausses considérables des prix des produits alimentaires et d’hygiène. Ainsi, le prix des lentilles, des pois-chiches et des haricots ont augmenté de 6 dh passant à 19 dh le kilo, tandis que les prix des fruits et légumes ont également connu des hausses importantes. Même constat du côté des viandes qui ont aussi connu des hausses prix.

• Les présidents des tribunaux appelés à n’accepter l’enregistrement d’aucune sûreté mobilière sur les registres en papier. Le ministre de la Justice a appelé les présidents des tribunaux de première instance et de commerce à n’accepter l’enregistrement d’aucune sûreté mobilière sur les registres en papier. Dans une circulaire, le ministre incite à orienter les détenteurs de ces sûretés mobilières vers l’enregistrement au registre national électronique des sûretés mobilières, accessible directement via le lien https://rnesm.justice.gov.ma ou via la fenêtre y afférent sur le site électronique officiel du ministère de la Justice. Le registre national électronique des sûretés mobilières, qui a été stipulé par l’article 12 de la loi 21.18 relative aux sûretés mobilières, devra fournir des données aux administrations et institutions publiques relatives à la nature, au genre et au nombre de sûretés mobilières enregistrées, alors que l’administration du registre devra fournir une assistance technique aux utilisateurs en vue de faciliter les procédures et les opérations qui y sont liées.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Les Marocains de plus en plus endettés. Le recours au crédit est devenu monnaie courante, voire la règle en matière de consommation. Au Maroc, comme ailleurs, le niveau d’endettement des ménages affiche un rythme crescendo et le ratio dette sur le PIB, l’un des critères les plus souvent utilisés pour l’évaluer, atteint des sommets. Pour leurs parts, les défauts de paiement se multiplient et les créances en souffrance s’accentuent. En effet, la dette des Marocains, portée par l’élargissement de l’offre de crédit tant à l’habitat qu’à la consommation, ne cesse d’augmenter d’une année à l’autre. Elle est passée de près de 101 milliards de dirhams (MMDH) en 2005 à plus de 342 MMDH à fin 2018. Entre 2017 et 2018, elle s’est accrue de 6,1%. L’encours de la dette des ménages représente 31% du PIB, soit à peu près le tiers de l’ensemble des financements accordés aux agents économiques, ressort-il du dernier rapport de Bank Al Maghrib sur la supervision bancaire. Le niveau d’endettement moyen par ménage a grimpé de 1.500 dirhams entre 2017 et 2018. Il est ainsi passé de 41.000 dirhams à 42.500 dirhams en 2018. • Décès d’un individu lors de son transfert à l’hôpital régional de Meknès. Un individu faisant l’objet d’une affaire en cours pour violences conjugales a trouvé la mort, dimanche, lors de son transfert vers l’hôpital régional après avoir subi un malaise durant sa présence dans un poste de police, apprend-on auprès de la préfecture de police de Meknès. Les services de sûreté de Meknès avait reçu une plainte faisant état de violences du défunt à l’encontre de sa femme au domicile conjugal, avant de dépêcher une ambulance pour assurer le transfert de la victime vers l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que le mari a été appréhendé et placé à la disposition de l’enquête menée par l’arrondissement de police en permanence, avant qu’il ne s’évanouisse et qu’il ne soit transféré immédiatement à l’hôpital où il a trouvé la mort dès son arrivée au service des urgences. Rissalat Al Oumma :

• La MAP se met au télétravail. L’Agence Marocaine de Presse (MAP) adopte, dès lundi, le mode télétravail pour l’ensemble de son personnel journaliste et non journaliste et ce, dans le cadre des efforts visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). L’Agence dispose à cet effet de systèmes, d’équipements et de la logistique nécessaires pour appliquer ce mode de travail, qui vise, en premier lieu, à éviter la propagation du virus parmi les employés de l’Agence et à épargner, surtout, les membres de leurs familles de tout risque de propagation de ce virus à l’origine d’une pandémie mondiale. Cette mesure, qui intervient après consultation du médecin de travail de l’Agence, fait suite aux décisions et aux recommandations annoncées cette semaine par le gouvernement marocain et les autorités compétentes dans le but de contrecarrer la propagation du nouveau coronavirus.

• Transport de marchandises et passagers: 90% de pertes. A cause des répercussions du coronavirus, le secteur de transport routier de marchandises a subi des pertes considérables atteignant les 90%, a dit Abderrahim Chennaoui, président du Centre professionnel pour le développement de la sécurité et le transport (CPDST), soulignant que le secteur, qui est confronté à une crise qui s’aggrave davantage, a besoin d’accompagnement de la part du gouvernement à travers la mise en place de programmes appropriés. Bayane Al Yaoum :

• Légère baisse des prix des carburants. Après les critiques formulées à l’encontre des stations-service et la propagation du Coronavirus dans le monde, le prix du gazoil a baissé, depuis hier, d’1 DH alors que celui de l’essence a diminué de 0,80 centimes. La baisse des prix des carburants résulte de la régression des prix sur le marché pétrolier mondial, a dit Réda Nadifi, secrétaire général de la Fédération nationale des propriétaires, marchands et gérants de stations-service, notant que si ces prix chutent, le prix des carburants continueront de régresser. « Vu les baisses spectaculaires des prix des carburant sur le marché mondial, le programme de changement de prix tous les 15 jours sera suspendu », a-t-il souligné dans en entretien téléphonique. • Le dirham se déprécie de 0,80% face à l’euro. Le dirham s’est déprécié de 0,80% par rapport à l’euro et s’est apprécié de 0,82% vis-à-vis du dollar, au cours de la période allant du 05 au 11 mars, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, précise BAM dans son dernier bulletin des indicateurs hebdomadaires, ajoutant qu’au 6 mars 2020, l’encours des réserves internationales nettes s’est établi à 243,2 milliards de dirhams, en progression de 0,7% d’une semaine à l’autre et de 7% en glissement annuel. Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 63,9 milliards de dirhams sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres, relève la même source. Tenant compte d’un montant de 2,3 milliards accordé dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME et d’un montant de 3,3 milliards servi sous forme de swap de change, le volume total des interventions est ressorti à 69,5 milliards de dirhams (MMDH).

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.